Membres honoraires

Monsieur Georges Arsenault

<< Retour à Membres honoraires

Membre honoraire 2010-2011

Historien, ethnologue et communicateur, Georges Arsenault est originaire d’Abram-Village à l’Île-du-Prince-Édouard. Titulaire d’un baccalauréat en sciences politiques avec une mineure en histoire à l’Université de Moncton au Nouveau-Brunswick, M. Arsenault a poursuivi ses études à l’Université Laval à Québec pour obtenir une maîtrise en arts et traditions populaires.

Ses études terminées, il s’est établi à l’Île-du-Prince-Édouard en 1977 pour occuper le poste d’animateur socioculturel à la Société Saint-Thomas-d’Aquin pendant cinq ans. Il y coordonnera un ambitieux projet de développement de matériel pédagogique sur l’histoire et la culture acadiennes pour les écoles de la province, projet soutenu par le ministère de l’Éducation. Une série de livrets sur l’éducation, l’agriculture, la pêche et la religion ont été publiés. Cette collection de livrets a été fondue plus tard en un seul ouvrage intitulé Les Acadiens de l’Île : 1720-1980.

M. Arsenault est devenu par la suite professeur en études acadiennes à l’Université de l’Île-du-PrinceÉdouard. Puis sa carrière a bifurqué vers les médias lorsque Radio-Canada l’a choisi pour animer l’émission matinale de l’Île-du-Prince-Édouard qui s’appelait à l’époque « Bonjour Atlantique ». Il le fera pendant quinze ans.

Un corpus considérable d’écrits, d’entrevues et de photographies est conservé au Centre d’études acadiennes de l’Université de Moncton. Ces archives reflètent la passion de M. Arsenault à comprendre d’où l’on vient et à faire vivre le patrimoine par sa diffusion. Un legs précieux, une source d’inspiration…

Parmi les articles et livres sur l’histoire des Acadiennes et des Acadiens de l’Île-du-Prince-Édouard qu’il a publiés, retenons quelques titres : Contes, légendes et chansons de l’Île-du-Prince-Édouard; Par un dimanche au soir, Leah Maddix, chanteuse et conteuse acadienne; Courir la mi-Carême, qui lui a valu le Prix du livre de l’Île en 2008.

Il a également publié un livre, La Chandeleur en Acadie, et a collaoboré à un ouvrage portant sur les Acadiennes de l’Île-du-Prince-Édouard.

Plusieurs titres honorifiques ont souligné le parcours de Georges Arsenault, notamment : membre de l’Ordre des francophones d’Amérique remis par le gouvernement du Québec, chevalier de l’Ordre des arts et des lettres décerné par la France, la médaille Léger-Comeau et l’Ordre du mérite acadien reçu en 2008. En novembre 2016, il est admis à l'Ordre du Canada.