Membres honoraires

Madame Annette Saint-Pierre

<< Retour à Membres honoraires

Membre honoraire 2005-2006

Enseignante, éditrice et romancière, Mme Annette Saint-Pierre a contribué avec passion et énergie au rayonnement de ses trois principaux domaines d’intérêt: l’histoire et la vie des francophones de l’Ouest canadien, l’écriture de fiction et l’œuvre de l’écrivaine Gabrielle Roy. Originaire de Saint-Germain-de-Grantham au Québec, elle a fait ses études au Couvent Saint-Joseph et au Scolasticat Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe. Après avoir obtenu un brevet d’enseignement en 1950, elle a complété ses études supérieures à l’Université d’Ottawa, où elle a obtenu, en 1970, une maîtrise pour un mémoire intitulé Gabrielle Roy sous le signe du rêve. En 1979, l’Université d’Ottawa lui a décerné un doctorat en lettres françaises pour sa thèse Le rideau se lève au Manitoba.

Entre 1950 et 1970, elle a travaillé comme enseignante au primaire et au secondaire dans plusieurs écoles du Manitoba. Par la suite, elle a créé les premiers cours de littérature canadienne-française au Collège universitaire de Saint-Boniface, où elle a enseigné de 1970 à 1987. En 1974, elle a cofondé les Éditions du Blé et y a assumé la direction du comité de lecture et d’édition jusqu’en 1979. Désirant favoriser le réseautage des professeurs universitaires, elle a participé à la fondation du Centre d’études franco-canadiennes de l’Ouest en 1978. Elle a ensuite poursuivi son implication dans le milieu de l’édition aux Éditions des Plaines, dont elle a été cofondatrice en 1979 et codirectrice jusqu’en 2000.

Au cours de sa carrière, Mme Saint-Pierre a contribué au rayonnement de la littérature, de la langue et du patrimoine francophones par la publication d’un grand nombre d’écrits, en plus de participer comme conférencière invitée à des congrès, des événements littéraires et des émissions culturelles. Elle a publié quatre romans, deux essais, trois livres historiques et deux répertoires.

À titre d’administratrice, elle a contribué au développement de plusieurs organismes: la Société historique de Saint-Boniface, l’Association d’histoire du théâtre au Canada, le Regroupement des centres d’études au Canada et le Centre culturel franco-manitobain. De 1980 à 1982, elle a été coprésidente de l’Association des éditeurs manitobains. De 1990 à 1992, elle a fait partie du Comité des archives de Saint-Boniface, dont les travaux ont contribué à la création du Centre du patrimoine du Manitoba.

Mme Saint-Pierre figure également parmi les artisanes et les artisans qui ont rendu possible la restauration de la maison natale de Gabrielle Roy, maintenant ouverte au public. En 1994, elle a joint le conseil d’administration de la Maison Gabrielle-Roy et en a assumé la présidence de 1998 jusqu’en 2004.

Toutes ces réalisations lui ont valu plusieurs distinctions honorifiques. En 1985, le gouvernement du Québec lui a décerné l’Ordre des francophones d’Amérique. L’Université du Manitoba lui a remis un doctorat honoris causa en 1992. En 2002, le gouvernement français l’a nommée Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques. Enfin, elle est devenue membre de l’Ordre du Canada en 2004.