Membres honoraires

Monsieur Boucar Diouf

<< Retour à Membres honoraires

Membre honoraire 2016-2017

 


Boucar Diouf est à la fois océanographe, humoriste, auteur et animateur à la radio et à la télévision québécoises. Originaire du Sénégal, il arrive au pays en 1991. Issu d’un milieu vivant de l’élevage de zébus et de la culture des arachides qui lui a transmis de solides valeurs, il a été encouragé par ses parents à poursuivre ses études. Boucar n’envisageait pas spécialement de devenir chercheur, mais « mon père avait son truc pour nous intéresser aux études; il nous faisait tellement travailler dans les champs d’arachides que l’ouverture des classes nous semblait être le début des vacances ». Avant de venir au Québec, il a effectué une maîtrise à la Faculté des sciences de l’Université de Dakar (Sénégal). Par la suite, il a obtenu une bourse pour réaliser un doctorat en océanographie à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR).

 

Installé au Québec, M. Diouf a été chargé de cours à l’UQAR pendant huit ans. Encouragé par ses étudiants qui lui découvrent un talent de conteur, il s’inscrit aux auditions pour participer au Festival Juste pour rire de Montréal (Québec). Une nouvelle carrière s’ouvre à lui. En 2005, il sera nommé « Révélation de l'année » par le festival Grand Rire de Québec.

Il a publié les recueils de contes Sous l’arbre à palabres, mon grand-père disait... et Rendez à ces arbres ce qui appartient à ces arbres ainsi que l’essai La Commission Boucar pour un raccommodement raisonnable. Il anime depuis sa mise en ondes le magazine documentaire Océania diffusé sur la chaîne Explora. À la radio de Radio-Canada, il anime La nature selon Boucar où il s’inspire de la nature pour mieux comprendre les rapports humains. Il a aussi mis sur pied des ateliers interactifs pour les écoles primaires et les bibliothèques où il fait découvrir aux jeunes, de façon ludique, que les différences culturelles sont source de découvertes.

Il est lauréat du Prix Jacques-Couture décerné par le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec pour la promotion du rapprochement interculturel. D’ailleurs, à titre de conférencier d’ouverture à notre congrès en 2012 portant sur le thème « Le français, trait d’union des cultures », Boucar Diouf a insufflé une vision d’ouverture à tout le congrès. Ses propos visent à faire tomber les barrières entre les communautés culturelles. En 2013, il a accepté d’être porte-parole des Rendez-vous de la Francophonie. Profondément attaché à son identité francophone, à ses racines africaines et à sa terre d’accueil, Boucar Diouf propage, lors de ses tournées à travers le Canada, un message très fort à l’égard de l’importance de préserver la langue française, de valoriser l’éducation et de cultiver la richesse de la transculturalité.