Membres honoraires

Monsieur Jean-Guy Rioux

<< Retour à Membres honoraires

Membre honoraire 2002-2003

Jean-Guy Rioux est né à Shippagan, au Nouveau-Brunswick. Après des études à l'École régionale de Shippagan, il obtient un diplôme de l'École normale de Fredericton, un baccalauréat ès arts du Collège de Bathurst et, en 1969, un baccalauréat en éducation de l'Université de Moncton. En 1975, de cette même université, il termine une maîtrise ès arts en éducation, mention psychologie éducationnelle.

La carrière de Jean-Guy Rioux suit un parcours ambitieux. Dès 1959, il s'investit dans le milieu éducatif. Jusqu'en 1978, il travaille au secondaire, d'abord à titre de professeur, puis comme directeur. Il enseigne une grande diversité de matières telles que l'histoire, les langues, la géographie, la psychologie et les rudiments de la psychopédagogie et du développement de l'enfant. L'École Marie-Esther et le Collège Jésus-Marie de Shippagan sont deux établissements qui bénéficient de son travail comme intervenant scolaire. Audacieux et aimant relever des défis, il oeuvre pendant cette période en enseignement au Tchad et au Sénégal sur le continent africain, pendant cinq ans.

En 1978, il devient directeur de l'Éducation permanente du Nord-Est pour le Centre universitaire de Shippagan puis vice-recteur en 1980, fonction qu'il occupera pendant 10 ans. Avant de prendre une retraite anticipée de l'Université de Moncton, M. Rioux sera responsable, en 1991, de l'implantation du Centre de recherche et de développement des produits marins.

Pendant de nombreuses années, l'ACELF bénéficie de l'engagement de Jean-Guy Rioux pour la francophonie et pour l'éducation. Entre 1986 et 1989, il a été président de l’ACELF. M. Rioux continuera de siéger au conseil d’administration de l’ACELF de 1990 à 1996. Après son départ du Centre universitaire de Shippagan, il devient secrétaire général et trésorier de l'association. Il agit aussi au sein de nombreux autres regroupements pour l'éducation de langue française et le soutien au développement des jeunes et de la population acadienne en général. Mentionnons, à cet effet, sa participation à titre de membre de l'Association des enseignants francophones du Nouveau-Brunswick, de la Fondation franco-acadienne pour la jeunesse et de la Société des acadiens et acadiennes du Nouveau-Brunswick, pour laquelle il est élu président en l'an 2000. En 2005, Jean-Guy Rioux accède à la présidence de la Fédération des communautés francophones et acadiennes pour un mandat de deux ans, après en avoir été le vice-président depuis 2002. Il a également été président du Congrès mondial acadien en 2009.

Parallèlement à ses responsabilités reliées strictement à l'enseignement, Jean-Guy Rioux s'engage dans la recherche et le développement des ressources de la région de Shippagan, particulièrement en ce qui a trait aux produits marins. Entre autres, il fera partie, de 1980 à 1983, du comité d'étude de l'Université de Moncton sur les programmes en pêche. Conseiller municipal, juge à temps partiel pour la Cour de citoyenneté canadienne pour le Nouveau-Brunswick, membre du conseil d'administration de l'Institut de coopération acadien ainsi que du conseil d'administration de CKRO Radio-Péninsule, voilà autant d'autres fonctions que Jean-Guy Rioux exercera et qui contribueront au maintien et au développement de cette région francophone du Nouveau-Brunswick.

Par cette distinction, le conseil d'administration de l'ACELF veut lui exprimer sa reconnaissance pour le travail accompli et pour sa ferveur indéfectible à la mission et aux objectifs de l'association. M. Rioux n'a jamais ménagé ses efforts pour soutenir l'ACELF même lors de certains épisodes plus difficiles.

Jean-Guy Rioux est décédé le 18 janvier 2017 à l’âge de 76 ans.