Congres17-Visuel-francosphereLe prochain congrès de l’ACELF a lieu cette année du 28 au 30 septembre, à Calgary. Et le comité de la thématique attend vos propositions d’ateliers avec impatience au plus tard le 31 janvier 2017.

 

Venez partager avec d’autres professionnels du monde de l’éducation (et une forte délégation Leadership jeunesse) une réflexion ou des pratiques réussies et des outils concrets en lien avec la thématique « Francosphère : AGIR, CRÉER et PENSER en FRANÇAIS! »

Consultez l’appel d’ateliers >>


Photo : ICI Radio-Canada

C’est une figure marquante de l’histoire récente de l’ACELF qui nous a quittés. L’ancien président de l’ACELF et leader acadien Jean-Guy Rioux est décédé le 18 janvier dernier. Né à Shippagan au Nouveau-Brunswick, il a toujours été actif au sein de la communauté acadienne du Nouveau-Brunswick, mais aussi sur la scène nationale et internationale. L’ACELF transmet ses condoléances sincères à tous les proches de M. Rioux.

Tenace et ambitieux, pendant de nombreuses années, Jean-Guy Rioux n’a pas ménagé les efforts pour la francophonie et pour l’éducation. Entre 1986 et 1989, il a été président de l’ACELF. Il continuera de siéger au conseil d’administration de l’ACELF de 1990 à 1996. Apprécié de ses collègues, Jean-Guy Rioux était reconnu pour la sagesse de ses réflexions : on accordait beaucoup d’attention à ses propos.

Doté d’un grand sens du devoir, il a reçu les titres de membre de l’Ordre du Canada en 2011, de membre de l’Ordre du Nouveau-Brunswick en 2016 et de membre honoraire de l’ACELF en 2002. Il a aussi enseigné au Tchad et au Sénégal pendant quelques années.


70ans-realisations

L’année 2017 marque le 70e anniversaire de l’ACELF.

Fondée en 1947, l’ACELF est le premier organisme à regrouper les acteurs du milieu de l’éducation de langue française de tout le Canada. C’est le Conseil de la vie française en Amérique qui l’a créée en réponse à un appel de l’épiscopat canadien pour mettre sur pied une organisation d’éducateurs francophones et catholiques. Alors que plusieurs structures régionales se mettent en place, on voit la nécessité que les éducateurs francophones coordonnent leurs efforts sur le plan pancanadien et développent la recherche en pédagogie de langue française.

Depuis ses débuts, la mission de l’ACELF est claire. Dans les termes de l’époque, on disait que « les jeunes doivent apprendre à l’école, non seulement à parler français, mais, ce qui est moins facile, à acquérir l’esprit français».

En savoir plus >>

Et vous, quel est votre premier souvenir de l’ACELF?

Surveillez les prochaines éditions de L’ACELF en action et retrouvez d’autres faits saillants sur le parcours de l’ACELF. Abonnez-vous au bulletin.

 


AVR-Message

En ce début d’année 2017, la présidente, Anne Vinet-Roy, ainsi que toute l’équipe, soulignent le 70e anniversaire de l’ACELF.

« Au fil des ans, notre organisme est devenu un incontournable en appui à l’éducation de langue française, grâce à l’incroyable travail d’équipe et de nombreuses collaborations clés en francophonie canadienne. Notre principale contribution au réseau éducatif francophone du Canada est ce qu’on appelle aujourd’hui la construction identitaire francophone des jeunes. Notre vœu le plus cher, c’est, depuis toujours, que tous les jeunes qui fréquentent nos écoles francophones développent un attachement à la francophonie et qu’ils fassent une place de choix à la langue et à la culture françaises dans leur vie d’aujourd’hui et toute leur vie durant, affirme la présidente.

Nous avons été des milliers de personnes à mettre en œuvre cette vision, partout au Canada. Nous souhaitons remercier nos collaborateurs et collaboratrices ainsi que les organismes partenaires avec lesquels nous travaillons activement pour le développement et l’épanouissement de nos communautés francophones.

Nous vous souhaitons une très bonne année 2017 avec beaucoup de succès dans les projets qui vous tiennent à cœur, et anticipons déjà le plaisir de poursuivre notre belle aventure! »