70 ans de réalisations : vers l’épanouissement de la culture francophone

21 février 2017

EsquissesL’année 2017 marque le 70e anniversaire de l’ACELF

Au cours des années 1960, l’ACELF prend position dans le débat sur la dualité linguistique et s’engage à aider les communautés francophones à obtenir de meilleures conditions scolaires. Dans un bulletin publié en 1966, l’ACELF affirme que la présence de la langue et de la culture françaises est pour le Canada l’une des marques les plus distinctives, sinon la plus distinctive, de son identité propre. Par ailleurs, au début des années 1970, une rapide maturité politique s’observe dans les différentes communautés. L’ACELF souhaite que tous les francophones s’identifient à un but commun, l’épanouissement de la culture francophone, plutôt que la seule survivance.

À partir de 1975, l’action politique revient à la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada à la satisfaction de l’ACELF, qui n’a jamais voulu exercer ouvertement ce rôle. L’ACELF propose alors une vision élargie de l’éducation.

En savoir plus >

70ans-realisations