Logo_snf_25_coul-02Cette 25e édition de la Semaine nationale de la francophonie (SNF) a généré bien des activités, tant dans les classes, dans les écoles, dans les communautés que dans le cyberespace. Les prix, remis à des groupes d’élèves francophones de toutes les régions canadiennes, totalisent une valeur de près de 9 000 $. En voici un petit bilan :

Francoportraits

Encore une fois cette année, le concours a été un succès! Près de 3 000 jeunes francophones ont participé à l’un des trois volets du concours. Les tout-petits devaient parler des découvertes de Ratoureux, au primaire et à l’élémentaire, il fallait en dire plus sur un drapeau et au secondaire, on devait présenter un fait saillant sur l’école.

Sur le site de Francoportraits, les groupes gagnants sont identifiés par une étoile et les Coups de coeur (une nouveauté cette année) sont marqués d’un coeur.

Le concours Francoportraits a notamment été possible grâce à l’appui financier du Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes (SAIC) du gouvernement du Québec.

Visitez le francoportraits.acelf.ca >>

Prix Mordicus

Ces prix reconnaissent l’action remarquable en francophonie d’un.e élève, d’un.e intervenant.e scolaire, d’un.e francophile ou d’un.e membre de la communauté par la remise des certificats de mérite. Un tirage au sort a été effectué parmi les participants. Mme Blanche Poissant de l’école catholique Pape-François à Whitchurch-Stouffville (Ontario) remporte, pour l’école, une bibliothèque de produits culturels francophones d’une valeur de 500 $. 

Je suis franco

Grâce à cette campagne de communication collaborative, une véritable mosaïque francophone a envahi le cyberespace, le 20 mars, lors de la Journée internationale de la Francophonie. Selon les informations de la campagne, on parle de près de 88 000 contacts potentiels et quelque 170 partages sur Facebook après diffusion de la campagne.

Bravo et merci d’avoir participé en grand nombre aux activités! À l’an prochain!

Bulletin L’ACELF en action spécial bilan SNF 2017 >>


Stages-perfectionnementLes Stages de perfectionnement de l’ACELF sont offerts à celles et ceux qui souhaitent mieux comprendre et appliquer le concept de construction identitaire francophone dans leur milieu et échanger avec des experts de cette question… À celles et ceux qui veulent contribuer à élargir l’espace francophone… À celles et ceux qui cherchent des ressources pédagogiques qui vont les aider à favoriser la construction identitaire des jeunes…

Du 4 au 13 juillet, à Québec, venez rencontrer des intervenants scolaires d’autres provinces ou territoires qui vivent des défis semblables à ceux rencontrés dans votre école. Lisez ces quelques témoignages de personnes vraiment satisfaites!

Information et inscription au acelf.ca/stages


Salons-livreL’année 2017 marque le 70e anniversaire de l’ACELF.

De 1977 à 1990, l’ACELF tient 112 salons du livre itinérants dans l’Ouest, en Ontario et en Atlantique. Imaginez le personnel de l’ACELF, en partance de Québec, parcourant plusieurs villes avec un plein camion de livres! Ces salons du livre ont joué un rôle culturel important pour les maisons d’édition et le milieu scolaire. Ils ont à coup sûr marqué les esprits, car l’ACELF en a entendu parler longtemps après le dernier salon, tenu en 1990.

En savoir plus >>

 

70ans-realisations

 

 

 


Quelles sont les caractéristiques d’une école qui favorise pleinement la construction identitaire dans son milieu?

Le résultat de notre réflexion, que l’on retrouve dans le fascicule de la série Comprendre la construction identitaire, est maintenant en ligne. Présentée de façon logique et cohérente, cette synthèse des différents fascicules de la série représente bien l’image d’une école qui s’investit pleinement dans la construction de l’identité francophone de la jeunesse actuelle. Elle se base tant sur les huit principes directeurs en construction identitaire de l’ACELF que sur le parcours Découvrir – Vivre – Grandir.

Consultez cette ressource >>

Cette ressource est aussi accessible au acelf.ca/ci (la construction identitaire à l’école).