Éducation et francophonie, Revue scientifique virtuelle

Résumé

Éducation et fragmentation identitaire : à la recherche d'un centre de gravité

Christiane Gohier - Université du Québec à Montréal, Québec, Canada

Éducation et francophonie
Volume XXXIV, numéro 1, printemps 2006
La contribution de l'école au processus de construction identitaire des élèves dans une société pluraliste

Résumé - Abstract - Resumen

Résumé

En partant d’une conception de la citoyenneté dans une société démocratique pluraliste comme participant à la fois de l’appartenance à une communauté culturelle et à un espace politique, il est proposé de recadrer la posture de l’enseignante ou de l’enseignant en milieu pluriethnique au regard du développement identitaire des élèves. Au lieu de chercher à conforter un noyau dur identitaire, l’enseignante ou l’enseignant pourrait contribuer au développement d’un centre de gravité par une éducation centrée sur un triple rapport à la culture, à la pensée symbolique et au pouvoir. C’est en développant un sentiment d’appartenance culturelle, du droit à exister, que l’élève peut développer la capacité à s’associer politiquement à l’autre, à investir l’espace public comme lieu de délibération. Cet équilibre entre le sentiment d’appartenance et la capacité d’association devient son centre de gravité.

Abstract

Starting from the idea that citizenship in a pluralistic and democratic society means participating in belonging to both a cultural community and a political space, the article suggests reframing the teacher’s position in the multi-ethnic milieu with regards to student identity development. Instead of trying to comfort a hard identity core, the teacher could contribute to developing a centre of gravity through an education focused on a triple relationship to culture, symbolic thought and power. In developing a sense of cultural belonging and the right to exist, the student can develop the ability to associate politically with others, to make the public space a place of deliberation. This balance between the feeling of belonging and the ability to associate with others becomes the student’s centre of gravity.

Resumen

A partir de una concepción de la ciudadanía en una sociedad democrática pluralista que conjuga la membresía a una comunidad cultural y a un espacio político, se propone una redefinición de la situación del maestro o de la maestra en un medio pluriétnico con respecto al desarrollo identitario de los alumnos. En lugar de tratar de reforzar un núcleo identitario duro, el maestro o la maestra podría participar al desarrollo de un centro de gravedad de una educación centrada en su triple relación con la cultura, el pensamiento simbólico y el poder. Al desarrollar un sentimiento de pertenencia cultural, de derecho de existir, el alumno puede desarrollar la capacidad de asociarse políticamente al otro y utilizar el espacio público en tanto que espacio de deliberación. Este equilibrio entre sentimiento de pertenencia y capacidad de asociación constituye su centro de gravedad.

Recherche
par mots-clés

Éducation et francophonie reçoit l’appui financier de :

logo-bottom-revue.jpg