Salle de presse

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

3 nouveaux membres honoraires

QUÉBEC, le 21 septembre 2012 – Samedi soir, dans le cadre de son congrès annuel, l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF) honorera trois personnalités québécoises pour leur engagement exemplaire en francophonie. En présence des congressistes, MM. Guy Allard, André Caron et Benoît Pelletier seront reçus membres honoraires de l’ACELF lors d’une cérémonie tenue à 18 h 30 à l’hôtel Hilton Montréal Bonaventure.


Benoît Pelletier


Admis au Barreau du Québec en 1982, Benoît Pelletier a d’abord pratiqué le droit au sein du contentieux des affaires civiles et du droit immobilier du ministère de la Justice du Canada ainsi que pour les services juridiques du Service correctionnel du Canada. Par la suite, il est devenu professeur à la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa.


Pendant dix ans, M. Pelletier a représenté la circonscription de Chapleau à l’Assemblée nationale du Québec. Il a été ministre du gouvernement du Québec pendant près de six ans. À ce titre, il a notamment été responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes, de la Francophonie canadienne, des Affaires autochtones et de la Réforme des institutions démocratiques. L’un de ses legs importants est la fondation du Centre de la francophonie des Amériques, lequel vient de fêter ses cinq ans en 2012.


Plusieurs distinctions honorifiques ont souligné sa contribution exceptionnelle à la francophonie canadienne et internationale. Entre autres, il a été nommé commandeur de l’Ordre de la Pléiade, commandeur de l’Ordre de la Couronne de Belgique et commandeur des Palmes académiques de France. Il a également reçu la médaille Gloire de l’Escolle à titre de Grand diplômé de l’Université Laval, l’Ordre des francophones d’Amérique ainsi que le Prix Boréal de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada.


André Caron


André Caron a consacré sa carrière à la valorisation de l’école publique, au développement de services aux élèves de qualité et à la démocratie scolaire. Pendant 11 ans, jusqu’en 2009, il a assuré la présidence de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), mandat au cours duquel il a su gérer avec tact plusieurs dossiers d’envergure, notamment la mise sur pied des commissions scolaires linguistiques, les modifications de la Loi sur l’instruction publique et de la Loi sur les élections scolaires, ainsi que la réforme pédagogique. Avant de présider la FCSQ, il avait amorcé son parcours politique comme commissaire, puis avait été président de la Commission scolaire des Îlets pendant 16 ans.


M. Caron a été membre du conseil des gouverneurs de l’ACELF de 1998 à 2006. Il siège actuellement aux conseils d’administration de la Société de l’assurance automobile du Québec, de la Fondation Universitas et d’Éducaide.


Guy Allard


Pour Guy Allard, chaque enfant a le droit de recevoir un enseignement lui permettant de se dépasser. L’éducation des jeunes et leur développement ont toujours été au cœur de son engagement social depuis 1954, autant dans ses activités professionnelles que bénévoles. Au cours d’une carrière de 35 ans, il a travaillé aux niveaux secondaire et collégial en tant qu’enseignant d’anglais, animateur à la vie étudiante, conseiller pédagogique et responsable des communications à la Commission scolaire Baldwin-Cartier, laquelle est devenue la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys lors de la création des commissions scolaires linguistiques.


M. Allard a siégé au conseil d’administration de l’ACELF de 1993 à 2001. Il est cofondateur du programme de bourses À la découverte des étoiles de la Chambre de commerce de l’Ouest-de-l’Île de Montréal et fondateur du camp Quatre saisons. Il a aussi contribué à la mise en place d’un cégep francophone dans l’ouest de l’Île, le Collège Gérald-Godin, qui vient tout récemment de le nommer administrateur.


Le congrès de l’ACELF est le plus grand rassemblement multiréseau du milieu de l’éducation francophone au Canada. Il se déroule chaque année dans une région différente et réunit des francophones de partout au pays.


L’ACELF remercie les partenaires de son 65e congrès : le ministère du Patrimoine canadien, la Commission scolaire de Montréal (CSDM), le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec (MELS), le Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes (SAIC), la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île, TFO, l’Association des enseignantes et des enseignants francophones du Nouveau-Brunswick (AEFNB), l’Université d'Ottawa et La Cité collégiale.


Par la réflexion et l’action de son réseau pancanadien, l’Association canadienne d’éducation de langue française exerce son leadership en éducation pour renforcer la vitalité des communautés francophones.

- 30 -

Source :
Annie Côté
Agente de relations publiques
Tél.: 418 681-4661