Salle de presse

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

65e congrès - Un succès réunissant près de 750 personnes

QUÉBEC, le 26 septembre 2012 – Le samedi 22 septembre s’est clôturé le 65e congrès de l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF), organisé en partenariat avec la Commission scolaire de Montréal (CSDM) et présidé par Mme Louise Mainville, commissaire à la CSDM et membre gouverneur de l’ACELF. Les trois journées de formation et d’échanges ont fait honneur à la thématique de l’événement, laquelle portait sur le transculturalisme. « Nous nous étions donné un thème audacieux, Le français, trait d’union des cultures, a souligné le président de l’ACELF, Yves Saint-Maurice, dans son mot de clôture. Notre rencontre a été à l’image même de ce thème. Plus que cela, il me semble que nous avons littéralement vécu notre thème. Nous n’avons pas seulement réfléchi, discuté, échangé : les mots prononcés ont collé à un vécu, à quelque chose de ressenti. »


Le transculturalisme?


Notion relativement nouvelle, le transculturalisme a fait partie des réflexions à la base du congrès. Il s’est agi de mieux définir cette notion, laquelle est de plus en plus employée pour refléter ce qui se vit aujourd’hui au sein de la francophonie du pays : la cohabitation d’une mixité des cultures qui, les unes et les autres, se partagent des éléments, et dont la principale base commune est la langue française. Dans le but d’illustrer l’aspect bien concret et contemporain du transculturalisme, la présidente du congrès, Mme Mainville, a employé une image qui a été reprise à plus d’une occasion au cours du congrès. « Pour moi qui ne suis plus à l’école, a-t-elle dit dans son allocution d’ouverture, le transculturalisme se passe dans mon frigo! En effet, s’y côtoient le poulet tandoori, le reste de soupe tonkinoise, la sauce harissa, la coriandre et la tourtière du Lac-Saint-Jean. Ce n’est pas de la bouffe ethnique, c’est juste ma bouffe au quotidien. Maintenant, quand je prépare mon riz basmati, je le trouve meilleur aromatisé avec les herbes du Bas-du-Fleuve. » Plus de détails sur la thématique : http://www.acelf.ca/congres-acelf/thematique.php


Boucar Diouf : le transculturalisme incarné!


En ouverture, Boucar Diouf a infusé de l’énergie à tous les congressistes avec des jeux de mots et des expressions entremêlant diverses francophonies du pays et du monde. ENTREVUE EXCLUSIVE : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=z5rzRLe4qlo


Dany Laferrière : lire pour « avaler d’autres identités »


La journée d’ateliers a débuté par une conférence de Dany Laferrière. Partageant son histoire et celle de la découverte de sa passion pour les livres, il a expliqué comment la lecture et l’écriture lui ont permis d’accéder à d’autres univers, de rêver, de voyager, bref de partir à la rencontre d’identités que finalement l’on s’approprie. « Je ne défends pas mon identité; j’essaie d’avaler d’autres identités », a-t-il dit. Ce qu’il a évoqué aussi à propos de ses livres traduits dans plusieurs langues : « Je ne connais pas toutes ces langues, mais ces langues me connaissent… » ENTREVUE EXCLUSIVE : http://www.youtube.com/watch?v=9O5KMQrf9d4&feature=player_embedded


Nouvelles ressources


Immédiatement avant l’ouverture officielle du congrès, l’ACELF a procédé au lancement de diverses ressources, dont le 5e guide de la collection « Voir grand », Voir grand dans le cyberespace, et le 6e numéro de la série gratuite « Comprendre la construction identitaire », Le rôle du personnel enseignant, disponible sur acelf.ca/outils. Elle a également lancé le nouveau concours de la Semaine nationale de la francophonie, intitulé Communautés de rêve, élaboré en partenariat avec WIGUP.TV. Vidéo de présentation du concours : http://www.youtube.com/watch?v=v7jYxS4PFJE&feature=player_detailpage


Table ronde : regard vers l’avenir


Dans le cadre d’une table ronde animée par Mme Monique Giroux, cinq panélistes provenant de différents horizons du monde de l’éducation ont animé un débat sur la question : « Le transculturalisme et l'identité francophone : utopie, danger ou richesse? ». Les propos ont relevé la nécessité de reconnaître la compétence des individus, notamment des jeunes, à interagir dans plusieurs cultures. Ils ont aussi fait ressortir l’aspect contemporain du transculturalisme, et conséquemment, l’importance de mettre l’accent sur l’élargissement de l’espace francophone. ENTREVUE EXCLUSIVE avec Monique Giroux, modératrice des débats : https://www.youtube.com/watch?v=Zs_KnRQvC9I&feature=player_embedded


Des jeunes inspirés… et inspirants!


Une délégation de 50 jeunes a participé au congrès, dont 25 provenaient de la Commission scolaire de Montréal et 25 de 8 autres provinces du pays. Ils ont pris part à toutes les activités de l’événement, interagi avec les panélistes de la table ronde, et 12 d’entre eux ont présenté une activité thématique d’improvisation le samedi matin. ENTREVUE EXCLUSIVE avec 4 jeunes de la délégation : https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=IwB8S7Syem4


Honneur à 3 personnalités francophones


L'ACELF a souligné la contribution exemplaire à la francophonie de trois personnalités de la province de Québec en les accueillant parmi ses membres honoraires : M. Guy Allard, M. Benoît Pelletier et M. André Caron. Biographies des membres honoraires : http://www.acelf.ca/apropos/membres-honoraires.php


78 exposants


Sur place, les congressistes ont eu l’occasion de découvrir une grande diversité de ressources offertes par un total de 78 organismes et entreprises du milieu de l’éducation et de domaines connexes.


Élections ACELF


Lors de l’assemblée générale annuelle des membres de l’ACELF, Yves St-Maurice a été réélu président de l’association pour un troisième mandat de deux ans. Tous les résultats des élections : http://www.acelf.ca/blogues/nouvelles/2012/09/22/resultats-delections-aga-2012/


2013 : rendez-vous en Saskatchewan!


Au terme du congrès, M. Bernard Roy, directeur général du Conseil scolaire fransaskois, a officiellement invité les intervenants en éducation à participer au prochain congrès de l’ACELF, qui aura lieu en 2013 à Regina, Saskatchewan.


Actes du congrès


Les congressistes peuvent avoir accès aux présentations et aux documents d’appoint des conférenciers et animateurs sur le site Internet de l’ACELF : acelf.ca/congres/actes


Le congrès de l’ACELF est le plus grand rassemblement multiréseau du milieu de l’éducation francophone au Canada. Il se déroule chaque année dans une région différente et réunit des francophones de partout au pays.


L’ACELF remercie les partenaires de son 65e congrès : le ministère du Patrimoine canadien, la Commission scolaire de Montréal (CSDM), le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec (MELS), le Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes (SAIC), la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île, TFO, l’Association des enseignantes et des enseignants francophones du Nouveau-Brunswick (AEFNB), l’Université d'Ottawa et La Cité collégiale.


Par la réflexion et l’action de son réseau pancanadien, l’Association canadienne d’éducation de langue française exerce son leadership en éducation pour renforcer la vitalité des communautés francophones.

- 30 -

Source :
Annie Côté
Agente de relations publiques
418 681-4661