Salle de presse

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Les francophones de l’Ouest, source d’inspiration pour des étudiants québécois

QUÉBEC, le 10 juin 2013 – Le 14 juin prochain, cinq étudiants en enseignement de l’Université du Québec à Rimouski termineront un stage pratique de 8 semaines dans des écoles du Manitoba, de la Saskatchewan et de la Colombie-Britannique. Il s’agit d’Ariane Martin et d’Amélie Fecteau, toutes deux originaires de Saint-Romuald, de Stéphane Gauthier de Québec, de Catherine Blais de Breakeyville et d’Émilie Guérard, originaire de Saint-Nicolas.

Ces étudiants ont pris part au programme de Stages en enseignement dans les communautés francophones de l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF). Ce programme leur permet de vivre une expérience professionnelle des plus enrichissantes dans un contexte fort différent de celui des écoles québécoises.

« Ici, les francophones sont source d’inspiration et d’espoir », affirme Émilie Guérard qui a été accueillie à Saskatoon en Saskatchewan. « Ils se battent continuellement pour prendre leur place, parfois en faisant un pas de l’avant et un autre de reculons, mais ils n’abandonnent pas.

Catherine Blais, elle aussi stagiaire dans la même ville, se dit satisfaite des apprentissages réalisés. Elle a développé son autonomie dans les relations avec les élèves. Elle a découvert un milieu multiculturel où tous vivent en communauté en soutenant les valeurs propres à la communauté fransaskoise. « J’ai apprécié découvrir que l’inclusion de tous les élèves était faite peu importe leurs défis. Cette inclusion est rendue possible grâce à la différenciation mise en place par le personnel enseignant et à leur implication dans leur classe.

Stéphane Gauthier, quant à lui, a souligné son appréciation sur la chaleur de l’accueil qu’il a reçu des Franco-Manitobains de Winnipeg. « J’ai pris plaisir à travailler avec toute l’équipe-école de l’école Christine-Lespérance. Le personnel et les élèves m’ont accueilli et traité en professionnel », dit-il.

Catherine Blais a également souligné cet aspect de son expérience. « J’ai sans doute découvert un milieu de vie très agréable où l’on se sent apprécié et respecté dans tout ce que nous faisons, souligne-t-elle. J’ai mis en pratique l’éthique de la profession enseignante dans toutes mes relations professionnelles et je suis satisfaite des apprentissages réalisés », conclut-elle. Cette expérience positive restera gravé dans les mémoires de ces étudiants et, qui sait, influenceront peut-être leur parcours professionnel après les études.

Autres témoignages des stagiaires : http://www.acelf.ca/stages-enseignement/stagiaires.php

Les Stages en enseignement dans les communautés francophones de l’ACELF reçoivent un appui financier majeur du Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes du gouvernement du Québec. Ils sont réalisés en partenariat avec la Division scolaire franco-manitobaine, la Fédération des conseils scolaires francophones de l’Alberta, le Secrétariat francophone de l’Alberta, le Conseil des écoles fransaskoises, le ministère de l’Apprentissage de la Saskatchewan, la Commission scolaire francophone du Yukon, le Conseil de district des écoles catholiques du Sud-Ouest de l’Ontario, le ministère de l’Éducation de l’Ontario, le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique, l’Université Laval, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université de Sherbrooke, l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec à Chicoutimi et l’Université du Québec en Outaouais.

Par la réflexion et l’action de son réseau pancanadien, l’Association canadienne d’éducation de langue française exerce son leadership en éducation pour renforcer la vitalité des communautés francophones.

- 30 -

Source :

Annie Côté
Agente de relations publiques
cote@acelf.ca
Tél.: 418-681-4661
www.acelf.ca/stages-enseignement