Salle de presse

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

58 intervenants en éducation francophone du Canada et des Amériques à Québec!

QUÉBEC, le 3 juillet 2013 – Présentement, 58 intervenants en éducation francophone du Canada et des
Amériques vivent un stage de formation d’une durée de 8 jours, dans la ville de Québec. Ils participent à la
25e édition des Stages de perfectionnement de l’Association canadienne d’éducation de langue française
(ACELF), une formation unique en construction identitaire. Ces enseignants, directions d’école ou professionnels
de la petite enfance partagent tous une même réalité : oeuvrer au sein d’une école de langue française en milieu
minoritaire.

25 ans à changer des vies
Depuis maintenant 25 ans, les Stages de perfectionnement de l’ACELF donnent l’occasion aux intervenants
de vivre un véritable ressourcement professionnel et culturel. Marc Arsenault, enseignant au secondaire et
stagiaire de la cohorte 2012, en témoigne : « Je peux concrètement dire que les stages de l’ACELF ont transformé
ma façon de voir la construction identitaire dans ma vie professionnelle et personnelle. Et ce changement, je le vis
au quotidien en classe et à l’extérieur, pour mon bien et celui de mes élèves. »

C’est donc pour soutenir l’action de ces intervenants engagés que l’ACELF leur propose des ateliers complets et
variés de même que des activités culturelles leur permettant de mieux comprendre ce qu’est la construction
identitaire et de s’outiller pour aider les jeunes francophones. « Les stages de l’ACELF, c’est 25 ans de succès
continu avec des contenus toujours renouvelés qui répondent aux défis de l’heure en éducation francophone. Il
s’agit d’une recette gagnante! », souligne le président de l’ACELF, Yves St-Maurice.

Du Canada et même des Amériques!
Les stages réunissent des intervenants de partout au pays qui vivent des situations semblables dans leur
communauté francophone respective. Ils sont 6 personnes de l’Alberta, 8 de la Colombie-Britannique, 4 du
Manitoba, 6 du Nouveau-Brunswick, 4 de la Nouvelle-Écosse, 1 du Nunavut, 17 de l’Ontario, 2 de la
Saskatchewan, 3 de Terre-Neuve-et-Labrador, 1 des Territoires du Nord-Ouest et 3 du Yukon.
Pour une deuxième année consécutive, les stages accueilleront aussi des stagiaires des Amériques, soit d’Haïti,
du Venezuela et des États-Unis grâce à un partenariat avec le Centre de la francophonie des Amériques, lequel
leur offre des bourses. Valérie Payen, directrice de l’Institution Demesvar Delorme à Port-au-Prince en Haïti et
stagiaire en direction d’école, entrevoit son stage avec enthousiasme : « En plus de pratiquer le français avec
l’accent canadien, j’aurai l’occasion d’échanger avec d’autres directions d’école et de comparer les pratiques
d’enseignement et d’apprentissage en milieu bilingue, où la langue française n’est parlée que par une minorité de
la population. »

L’ACELF remercie les partenaires qui contribuent à la réalisation des Stages de perfectionnement : le ministère du
Patrimoine canadien, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants, la Fédération canadienne
des directions d’école francophone, la Commission nationale des parents francophones, le Centre franco-ontarien
de ressources pédagogiques, le Regroupement national des directions générales de l'éducation et 12 ministères
de l’Éducation des provinces et territoires.

Par des actions efficaces et novatrices, l’Association canadienne d’éducation de langue française offre aux
intervenants en éducation francophone une vision, du perfectionnement et des outils en construction identitaire.

- 30 -

Source :
Annie Côté
Coordonnatrice des Stages de perfectionnement
cote@acelf.ca
Téléphone : 418 208-2786
www.acelf.ca