Salle de presse

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Six étudiantes de l’UQAR de retour d’un stage dans l’Ouest canadien

QUÉBEC, le 5 mai 2014 – Six étudiantes de l’Université du Québec à Rimouski reviennent au début mai au Québec après dix semaines en stage dans des écoles francophones situées dans trois provinces de l’Ouest. Ces étudiantes sont originaires de Rivière-du-Loup, de Lévis, de Rimouski et de Saint-Eustache.

C’est grâce au programme de Stages en enseignement dans les communautés francophones de l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF) que ces étudiantes ont pu vivre une expérience unique qui les ont enrichies tant du point de vue professionnel que personnel.


Voici les écoles où ces futures enseignantes ont été accueillies : l’école André-Piolet de Vancouver (C.-B.) a accueilli Andréanne Picard et Audrey Lévesque Roy; l’école Nouvelle-Frontière de Grande-Prairie (Alberta) a reçu Laurie St-Pierre, Virginie Demers et Valérie Chaussé; et l’école élémentaire Notre-Dame-de-Lourdes de Notre-Dame-de-Lourdes (Manitoba) a reçu Valérie Pelletier.

Textes des stagiaires à propos de leur stage et informations sur le programme :
http://www.acelf.ca/stages-enseignement/stagiaires.php

Extraits de commentaires des stagiaires

Valérie Chaussé a été impressionnée par tous les efforts que le personnel de l’école Nouvelle-Frontière en Alberta déploie pour mettre en valeur la langue française. Pour Valérie, « ces efforts fonctionnent, car la vie scolaire est tellement active », nous dit-elle. L’enseignante Paula Gagnon qui a accueilli Valérie dans sa classe a souligné que « ce fut une très belle expérience de travail » par toutes les initiatives proposées par la stagiaire. Pour certaines stagiaires comme Virginie, ce stage ouvre grande une porte vers l’enseignement en milieu minoritaire comme lieu de travail potentiel. Virginie a bien compris certains défis inhérents à ce contexte : « la valorisation de la langue en plus de l’apprentissage des matières scolaires, le manque de spécialistes francophones et la communication avec les parents anglophones ». L’enseignante associée de Virginie, Andréanne Voyer, a d’ailleurs exprimé vouloir participer de nouveau au programme de stages qui s’est avéré un enrichissement aussi pour ses élèves.


Les Stages en enseignement dans les communautés francophones de l’ACELF reçoivent un appui financier majeur du Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes du gouvernement du Québec. Ils sont réalisés en partenariat avec la Division scolaire franco-manitobaine, la Fédération des conseils scolaires francophones de l’Alberta, le Secrétariat francophone de l’Alberta, le Conseil des écoles fransaskoises, le ministère de l’Éducation de la Saskatchewan, la Commission scolaire francophone du Yukon, le Conseil scolaire catholique Providence de l’Ontario, le ministère de l’Éducation de l’Ontario, le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université de Sherbrooke, l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec à Chicoutimi et l’Université du Québec en Outaouais.


Par la réflexion et l’action de son réseau pancanadien, l’Association canadienne d’éducation de langue française exerce son leadership en éducation pour renforcer la vitalité des communautés francophones.

- 30 -

Source :
Maude Lafleur 
Agente de relations publiques
lafleur@acelf.ca 
Tél. : 418 681-4661 

Information sur le programme :

Caroline Jean
Coordonnatrice des stages
jean@acelf.ca
Tél. : 418 681-4661