Salle de presse

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Trois étudiants de l’UQAR de retour d’un stage dans l’Ouest canadien

QUÉBEC, le 9 juin 2014 – Trois étudiants de l’Université du Québec à Rimouski reviennent le 13 juin prochain au Québec après huit semaines en stage dans des écoles francophones situées dans deux provinces de l’Ouest.


Samuel Pearson, originaire de Cap St-Ignace, a été reçu par l’école André-Piolat de Vancouver (Colombie-Britannique). Olivier Léger, originaire de Québec a effectué son stage à l’école Au-cœur-de-l’Île de Comox en Colombie-Britannique. Justine Therrien, venant de St-Sylvestre, a été reçue par  l’école/collège régional Gabrielle-Roy de l’Île-des-Chênes au Manitoba.


C’est grâce au programme de Stages en enseignement dans les communautés francophones de l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF) que ces étudiants ont pu vivre une expérience unique qui les ont enrichis tant du point de vue professionnel que personnel.


Textes des stagiaires à propos de leur stage et informations sur le programme :
http://www.acelf.ca/stages-enseignement/stagiaires.php


Extraits de commentaires des stagiaires


Ce stage fut pour Olivier Léger l’occasion de prendre la mesure du défi d’enseigner en contexte minoritaire. « En m’immergeant pendant deux mois dans la communauté francophone de Comox, j’ai développé mon sens critique par rapport aux caractéristiques de ce milieu, et j'ai continué à bâtir ma propre identité en tant que francophone », nous a-t-il confié.


À son arrivée, Samuel Pearson a été impressionné par le caractère multiculturel de l’école qui regroupe des élèves de 26 communautés culturelles différentes. Samuel a constaté que : « l’école fait beaucoup d’activités pour permettre aux enfants de se développer dans leurs compétences de la langue et dans leur identité. Tous les élèves sont suivis par des équipes-écoles et reçoivent de l’aide pour se développer en tant que porteurs de la langue française. »


« Avant d’être au Manitoba, nous dit Justine Therrien, je croyais que j’allais enseigner dans une école française et que tout ressemblerait un peu à ce que j’ai vécu dans les écoles québécoises, mais je me suis trompée ». Pour bien comprendre la réalité de sa communauté d’accueil, Justine a échangé avec plusieurs membres de cette communauté pour en saisir les enjeux et nous le partager. Très inspirée par son enseignante associée, Justine a découvert plein d’astuces pour gagner la confiance des élèves et les motiver à atteindre des objectifs qui vont au-delà du programme scolaire.


Les Stages en enseignement dans les communautés francophones de l’ACELF reçoivent un appui financier majeur du Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes du gouvernement du Québec. Ils sont réalisés en partenariat avec la Division scolaire franco-manitobaine, la Fédération des conseils scolaires francophones de l’Alberta, le Secrétariat francophone de l’Alberta, le Conseil des écoles fransaskoises, le ministère de l’Éducation de la Saskatchewan, la Commission scolaire francophone du Yukon, le Conseil scolaire catholique Providence de l’Ontario, le ministère de l’Éducation de l’Ontario, le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique, l’Université du Québec à Rimouski, l’Université de Sherbrooke, l’Université du Québec à Montréal, l’Université du Québec à Chicoutimi et l’Université du Québec en Outaouais.


Par la réflexion et l’action de son réseau pancanadien, l’Association canadienne d’éducation de langue française exerce son leadership en éducation pour renforcer la vitalité des communautés francophones.

- 30 -

Source :
Maude Lafleur
Agente de relations publiques
lafleur@acelf.ca
Tél. : 418 681-4661