Salle de presse

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Décès de Ghislaine Roquet - Un dernier salut à une ex-présidente de l’ACELF

QUÉBEC, le 9 juin 2016 – L’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF) rend un ultime hommage à Ghislaine Roquet, décédée le 31 mai dernier. Mme Roquet a été présidente de l’ACELF de 1980 à 1984. « L’ACELF a eu le très grand privilège dans son histoire d’avoir eu comme présidente une pédagogue de cette qualité, une femme d’envergure qui a su transmettre à nos jeunes le goût du dépassement de soi et de la connaissance. Je transmets mes sincères condoléances à sa famille et à ses proches », a déclaré le président de l’ACELF, Yves Saint-Maurice, qui a appris tout récemment son décès.


Enseignante et religieuse, Ghislaine Roquet a été commissaire à la Commission royale d'enquête sur l'enseignement dans la province de Québec de 1961 à 1966, qui a marqué le développement de l’éducation au Québec. Cette commission, qui a mené à la publication du rapport Parent, est précurseur de la création du ministère de l'Éducation du Québec. Mme Roquet a également été la représentante du Canada à l'Assemblée générale des Nations Unies à New York en 1968, et la déléguée du Canada au Conseil international de la langue française à Grenoble, en 1980. Membre de la Congrégation des Sœurs de Sainte-Croix, Mme Roquet a été présidente de l'Association des religieuses enseignantes.


Ghislaine Roquet a été nommée compagnon de l'Ordre du Canada. Elle était membre honoraire de l’ACELF depuis 1997.


Pour consulter sa biographie sur le site Internet de l’ACELF : http://www.acelf.ca/apropos/membres-honoraires/groquet.php


Par la réflexion et l’action de son réseau pancanadien, l’Association canadienne d’éducation de langue française exerce son leadership en éducation pour renforcer la vitalité des communautés francophones.

- 30 -

Source :

Annie Côté
Agente de relations publiques
cote@acelf.ca
Tél. : 418 681-4661