Salle de presse

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

70e congrès - L’ACELF reconnaît l’engagement en francophonie

CALGARY, le 29 septembre 2017 – Dans le cadre de son 70e congrès, l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF) décernera le titre de membre honoraire à la Fédération de la jeunesse canadienne-française. L’ACELF accueillera également à ce même titre trois personnalités de l’Ouest et des territoires : Jeanne Beaudoin (Yukon), Henri Lemire (Alberta) et Suzette Montreuil (Territoires du Nord-Ouest). Une cérémonie est prévue ce 29 septembre à 18 h, à la salle Bridlewood de l’hôtel Deerfoot Inn & Casino, à Calgary.


Un membre honoraire bien spécial pour le 70e!


Le conseil d’administration de l’ACELF réserve habituellement le titre de membre honoraire à des individus. « Exceptionnellement, pour marquer notre 70e anniversaire, nous avons décidé de rendre hommage à la Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF), un organisme national étroitement lié à la fois au passé, au présent et au futur de l’association », déclare la présidente de l’ACELF, Anne Vinet-Roy.


La FJCF est l’organisme national porte-parole de la jeunesse en francophonie canadienne. Fondée en 1974 avec l’appui de l’ACELF, la FJCF est composée de 11 membres associations jeunesse provenant de 9 provinces et 2 territoires. La Fédération porte les intérêts de la jeunesse d’expression française au Canada et contribue à l’atteinte de leur plein potentiel en initiant divers projets et rassemblements « par et pour » les jeunes. 


 


Pour en savoir plus sur la FJCF >>


 


Les membres honoraires 2017


Chaque année, le conseil d’administration accorde à des personnalités de la région où se tient son congrès le titre de membre honoraire pour leur contribution exceptionnelle à l’avancement de la francophonie canadienne.


« C’est un honneur pour l’ACELF de nommer trois personnes de l’Ouest et des territoires au titre de membre honoraire de notre association. Nous sommes très contents de mettre ainsi à l’honneur la formidable vitalité de cette belle région de notre pays », souligne la présidente de l’ACELF, Anne Vinet-Roy.


Jeanne Beaudoin (Yukon)


Mme  Beaudoin a marqué la francophonie yukonnaise pendant quelque 35 ans. Originaire du Québec, elle s’est rapidement enracinée dans la communauté franco-yukonnaise dès son arrivée en 1982 et s’est engagée avec ardeur dans le développement des organismes, des services et des infrastructures pour les francophones du territoire.


Son action militante a joué un rôle important dans la création de la première garderie francophone du Yukon, de l’école Émilie-Tremblay, de la Commission scolaire francophone du Yukon et du Centre de la francophonie du Yukon, ainsi que dans l’obtention d’une gestion scolaire « par et pour » les Franco-Yukonnais.


 


Lire la biographie >>


 


Henri Lemire (Alberta)


« Pendant sa carrière, Henri Lemire a insufflé une vision qui a eu une portée incontestable en éducation francophone en Alberta et au Canada », affirme Anne Vinet-Roy. Pendant plus de 20 ans, il a été directeur général du Conseil scolaire Centre-Nord de l’Alberta. Son travail à la direction générale a eu un impact positif pour toute la communauté franco-albertaine. Le nombre d’écoles de langue française de son conseil scolaire a augmenté de 6 à 19 et le nombre d’élèves a triplé. De plus, de nombreuses ententes de collaboration avec des organismes communautaires, scolaires et municipaux ont contribué à l’épanouissement de sa communauté. En 2009, il a été récipiendaire du prix Edgar-Gallant du Regroupement national des directions générales de l’éducation.


Lire la biographie >>


 


Suzette Montreuil (Territoires du Nord-Ouest)


Originaire de l’Ontario, Suzette Montreuil s’établit dans les Territoires du Nord-Ouest en 1986. Ayant à cœur sa langue et sa culture, elle s’engage dans sa communauté d’adoption. Elle sera notamment présidente de la garderie francophone Plein Soleil et participera à l’inclusion, en 1999, de cette garderie dans l’édifice de l’école Allain Saint-Cyr, ce qui a assuré sa survie. L’action de Suzette Montreuil pour consolider les structures scolaires de langue française a grandement favorisé la construction identitaire des jeunes Franco-Ténois.


 


Lire la biographie >>


 


L’ACELF remercie les partenaires de son 70e congrès : ministère du Patrimoine canadien, ministère de l’Éducation de l’Alberta, Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes du Québec (SAIC), Conseil scolaire FrancoSud (Alberta), Consortium francophone provincial (Alberta), Francophonie Jeunesse de l’Alberta, Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF), Association des enseignantes et des enseignants francophones du Nouveau-Brunswick (AEFNB), Association canadienne-française de l’Alberta, Conseil scolaire Centre-Nord, Conseil scolaire du Nord-Ouest no 1 et Conseil scolaire Centre-Est (Alberta).


 


Par la réflexion et l’action de son réseau pancanadien, l’Association canadienne d’éducation de langue française exerce son leadership en éducation pour renforcer la vitalité des communautés francophones.

- 30 -