Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives
Introduction Développement 1 Développement 2 Conclusion et titre

India Desjardins
Québec
Auteure

École Saint-René-Goupil
Guelph, Ontario
6e année

École élémentaire catholique Ste-Madeleine
Toronto, Ontario
2e et 3e années

École Harfang-des-Neiges
Pierrefonds, Québec
Autre


Trois garçons contre un loup

J’ouvre un œil, encore sous le choc.

Je n’arrive pas encore à comprendre ce qui s’est passé. Est-ce que j’ai rêvé tout ça? Est-ce vraiment possible?

Je me souviens que quelqu’un m’a déjà raconté l’avoir vécu aussi.

La dernière image que j’ai est celle de ces yeux qui plongent dans les miens. Ce frisson qui parcourt ma peau. Et cette phrase, que je n’oublierai jamais.

« La prochaine fois, ne viens pas dans ma forêt. »

Comment suis-je arrivé là? Ah oui, je me souviens. C'était une journée pédagogique avec mes amis Hunter et Jacob. Nos parents disaient que c'était mieux que Hunter et Jacob viennent chez moi pendant que nos parents travaillaient.

Nous avons joué à plusieurs jeux à l'intérieur et dehors. Je me suis même coupé! Le soir tombé, nous avons décidé d'aller chasser en forêt pour le souper. Nous avons pris nos outils de chasse, puis nous sommes partis. Nous nous sommes rendus à la forêt.

Nous avons commencé à marcher sept pas, exactement sept. Quand tout à coup, nos outils de chasse ont disparu par magie. C'est alors que la forêt est devenue de plus en plus noire à la seconde. Nous avons entendu des petits crics, cracs et le loup de la forêt hurler HOOOOUUUUU! Il était médiocre celui-là avec son cri! Nous avons quand même eu des frissons.

Hunter a dit qu'il voulait rester parce qu'il voulait voir un loup. Cependant, Jacob et moi avons décidé de retourner chez moi sans Hunter. Soudainement, on a entendu un énorme rugissement, pas celui d'un animal mais d'une autre créature. C'était comme GRRAOUWANYAFOOSHANTAPOTIJOO!!!! Nous avons eu tellement peur.

Nous avons fait un autre pas, puis soudainement nous avons entendu Hunter crier fort. Nous avons couru pour l'aider, cependant il n'était plus là. Il avait disparu.

Nous avons cherché partout pour lui, mais ne l'avons pas trouvé. Tout à coup, nous avons vu un gros loup gris qui nous regardait dans les yeux. Nous avions si peur. Le loup a ouvert sa bouche et a dit :

- C'est moi, Hunter. N'ayez pas peur parce que je suis encore gentil.

- Qu'est ce qui est arrivé?

- Un loup m'a mordu le bras et ensuite je me suis transformé en loup.

- Est-ce que tu vas toujours être un loup?

- Non, si vous m'aidez, je pense que je peux redevenir un humain.

- Mais comment?, demanda Jacob.

- Il faut retrouver le loup, dit Hunter. Il pourra peut être me retransformer en humain.

Nous sommes partis à la recherche du loup avec Hunter. Après quelques instants, nous avons aperçu le loup qui mangeait une gazelle. Hunter sursaute en voyant le loup et recule d'un pas. Malheureusement, il marche sur une branche « cric, crac ». Le loup les entend. Les enfants figent et retiennent leur souffle.

Le loup marche tranquillement en se faufilant derrière les arbres pour arriver derrière les enfants et les surprendre. Cependant, il n'évite pas un amas de feuilles mortes. « Cric, crac, cric, crac, cric ». Les feuilles font un vacarme et alertent les enfants.

Rapidement, Jacob et moi, nous nous cachons derrière Hunter. Le loup se lèche les babines. Il dit : « La prochaine fois, ne viens pas dans ma forêt. » Hunter regarde les yeux du loup. Il regarde ses dents. Il sent son bras qui lui fait encore très mal. Il ressent plein de sentiments en même temps : la peur, l'inquiétude et la colère. Il ne veut pas que le loup fasse du mal à ses amis.

Il prend son courage à deux mains et il saute sur le loup. Mais le loup est très fort et il fait tomber Hunter. Sans hésiter, Jacob et moi courons lui porter secours. Nous voyons la grosse queue touffue du loup et nous l'agrippons avec nos deux mains et tirons de toutes nos forces pour que le loup ne blesse pas Hunter une deuxième fois. Le loup recule et nous tombons tous les deux sur nos fesses.

Assis par terre dans la forêt, nous regardons le gros méchant loup s'approcher avec ses grandes dents qui font peur en se léchant les babines. Nous fermons les yeux, prêts à mourir.

Je peux sentir la chaleur de l'haleine du loup sur ma peau. Et ensuite « Vlan! » nous voyons le loup qui vole à travers les airs pour aller frapper contre un arbre. Il glisse lentement, tout étourdi, jusqu'au bas du tronc et atterrit sur ses fesses. Jacob et moi pouffons de rire. Le loup n'avait plus l'air épeurant. Il part en titubant et sort lentement de la forêt.

Soudainement, nous entendons un autre bruit. Nous pensons que peut-être la maman du loup vient à son tour mais nous sommes vite soulagés en apercevant la gazelle qui est guérie. La gazelle est vraiment la princesse de la forêt magique. Elle nous dit qu'elle ne peut pas mourir et qu'elle est très contente que nous l'ayons aidée à faire partir le méchant loup.

Pour nous récompenser, la gazelle retransforme Hunter en garçon (et guérit son bras), ramène les enfants chez eux et leur promet une belle surprise en arrivant à la maison.

Quand nous arrivons, il fait très noir dans toute la maison. Nous commencions à nous inquiéter encore quand tout à coup, nous entendons crier « Surprise! » et une vingtaine de garçons et de filles chantent « Bonne fête cher Max ». Ah oui! C'était ma fête aujourd'hui. Nous avons reçu plein de cadeaux, avons mangé beaucoup de bonnes choses, mais j'étais surtout content de retrouver mes amis et ma famille et d'être encore vivant.

 

 

Imprimer la version PDF >>