Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives
Introduction Suite de l'histoire    

Laurence Aurélie
Québec
Auteure

École du Grand-Chêne (6e année)

Sainte-Julie

Québec


 

Amis, ennemies et vertiges


INTRODUCTION

Sasha attache ses espadrilles. Des souliers tout neufs, jamais portés en dehors du gymnase. La journée s’annonce particulièrement intense alors que le bus scolaire tourne dans l’entrée du camp d’hébertisme. C'est le genre d'activité que déteste Sasha, mais étudier l'ennuierait davantage. Des épreuves physiques en nature, ça passe encore, mais une difficulté s’ajoute : les élèves de sa classe seront mis en équipe avec ceux de l’école anglophone voisine. En plus d'affronter sa peur des hauteurs, Sasha devra parler en anglais à une personne qui rira sans doute de son accent.

— Sasha, tu seras avec Charlie.

Malaise supplémentaire : Charlie est à tomber par terre tellement il est beau! Anglais et plein air… avec Charlie? L’humiliation guette Sasha. En tout cas, la nervosité vient de saisir son corps de plein fouet.

Avant de partir, on écoute attentivement les consignes de sécurité. Sasha a du mal à se concentrer. Les battements de son cœur enterrent les instructions du moniteur. De l’autre côté, on transmet les explications au groupe anglophone. Sasha n’a d’yeux que pour Charlie.

Pour anéantir toute chance qu’aurait Sasha de s’en sortir avec dignité, voilà qu’Alex tente un rapprochement avec Charlie. Alex aux iris perçants, cheveux blonds, dents droites et silhouette parfaite. Alex dont tout le monde veut être l’ami. Alex qui aime rabaisser Sasha en public. Alex que Sasha déteste et qui le lui rend bien. Charlie et Alex. Quelle horreur! Impossible de réagir pour le moment, Sasha est trop loin.

Le discours d'information est terminé. Charlie se dégage d’Alex et arrive avec une confiance désarmante. Une mèche glisse sur son front.

— Sasha? On est ensemble.

Son accent est a-do-ra-ble.

— Oui, c’est… oups! Yes, it’s me.

Les genoux de Sasha tremblent. Sa voix est chevrotante. Un sourire niais fend son visage. Les équipes se placent rapidement en rang. Sasha a les yeux soudés sur ses chaussures. Les mots se coincent dans sa gorge et tout geste paraît inapproprié.

Les premiers élèves commencent à grimper dans la structure. Sasha souhaite que cette attente dure toujours! Sur sa liste de choses à faire, on pourrait lire « manger des vers de terre marinés dans la boue » longtemps avant « hébertisme ».

Charlie se penche vers Sasha :

— Do you… hem… Aimes-tu vraiment cette activité, toi?

L'expression faciale de Charlie semble aussi tendue que la sienne.

— Not at all!

Sasha pousse un soupir de soulagement.

Ce sera bientôt à leur tour de s’engager sur la piste suspendue dans les arbres.

Sasha se rassure : avec son harnais, impossible de se casser la figure. Et puis, on lui a souvent répété que le ridicule ne tue pas.

Le sol est si loin sous la passerelle... Ça lui donne le vertige, mais tôt ou tard il faudra bien se lancer.

En cachant ses genoux qui tremblent, Sasha commence son périple. Charlie suit à une distance raisonnable.

Au bout de quelques minutes, Alex, qui a habilement réussi à se faufiler à leur suite, se met à tenter d’impressionner Charlie.

— Look, Charlie, it’s not that difficult! I will try without the hands.
— Attention, Alex! You could… tu peux tomber!

Sasha n’a pas l’intention de prendre de gros risques, mais il faut empêcher de laisser gagner Alex, qui, évidemment, se déplace avec beaucoup plus d’aisance que tout le monde. Heureusement, Charlie fixe la plate-forme au bout du parcours sans arrêt. Alex n’arrive donc pas à capter son regard même en usant de tous les moyens possibles pour y parvenir.

Ce sera un sacré coup de chance si Sasha finit la journée sans se tordre le cou et sans qu’Alex l’humilie définitivement. Il est inutile d’espérer charmer Charlie en plus. Surtout avec ce terrible accent. À son grand bonheur, Sasha a tout de même soutiré un éclat de rire à Charlie.

Tout se passe plutôt bien, finalement. Jusqu’à cet obstacle où il faut marcher sur le fil de fer en prenant appui sur une seule corde placée au niveau des épaules… Sasha sent qu’un sentiment de force et de courage lui a poussé depuis ce « signe » de Charlie. Cette assurance nouvelle l’amène à tenter d’impressionner Charlie à son tour. Sasha décide de franchir l’étape sans se tenir. N’importe quoi pour que Charlie la préfère à Alex.


SUITE DE L’HISTOIRE...


Elle ne regrette pas du tout d'avoir laissé passer Alex devant eux à la dernière plate-forme. Celle-ci a accepté sans hésitation, puisqu'il lui serait plus simple ainsi d'attirer l'attention de Charlie, en étant la première à traverser chacun des obstacles.


Tout doucement, Sasha pose le pied sur le fil de fer, morte de peur à l'idée d'affronter sa phobie des hauteurs. Reprenant son courage, et ce, sans se sentir pressée par Charlie (ce qu'Alex ne se serait pas gênée de faire), elle dépose le second pied sur le fil de fer. Tremblante, elle avance à petits pas, en espérant se rendre au bout de l'obstacle avec succès. Il ne faudrait surtout pas qu'il lui arrive un incident, car elle souhaite à tout prix impressionner Charlie et, surtout, elle ne veut pas se faire ridiculiser par Alex. Celle-ci prend toujours un malin plaisir à se moquer d'elle à l'école. Cette fois-ci, les deux ennemies jurées sont toutes deux en guerre pour gagner le cœur de Charlie.


Les mains moites, Sasha remarque qu'Alex est presqu'arrivée à la plate-forme. Elle en profite, quelques instants, pour se retenir au fil avec ses mains sachant qu'Alex ne la remarquera pas. Et tant pis si Charlie s'en aperçoit! De toute façon, il semblait aussi terrorisé qu'elle. Alex a presque terminé le parcours, lorsque son déséquilibre la fait tomber. Heureusement, Charlie et elle tenaient bien le fil à ce moment précis. Ils n'eurent donc pas de problème à demeurer en équilibre et ainsi évitèrent la chute.


Pendant au bout de sa corde, Alex tente de remonter sur le fil, mais sans succès. Cela lui demande beaucoup trop de force. Pendant qu'Alex reproche à Sasha d'être responsable de sa chute, Charlie appelle les moniteurs.
- Help, please! We need some help. Someone est tombé, dit Charlie.


En attendant l'arrivée des secouristes, Alex ne cesse de blâmer Sasha. Si elle n'était pas si trouillarde, le fil n'aurait pas autant bougé et elle ne serait jamais tombée. Le fait qu'Alex et Charlie lui lancent des regards accusateurs rend Sasha mal à l'aise, mais ce n'était tout de même pas de sa faute!


- Tu m'as fait tomber!, dit Alex sur un ton méprisant.
- Je m'excuse Alex, ce n'était pas mon but. Seulement, j'ai vraiment peur des hauteurs. J'ai voulu, comme toi, traverser l'obstacle sans les mains, mais…
- Ok stop, we have enough! You are acting like fools, dit Charlie.
Lors du dîner, Sasha tente d'aller s'expliquer auprès d'Alex pour lui dire que ce n'était qu'un incident et qu'elle ne l'avait pas fait exprès.
- Alex, je… je… je… m'excuse, bégaye Sasha.


Alex fixe Sasha d'un regard noir, et lui répond bêtement :


- Par chance, tu ne m'as pas blessée gravement, car je me serais vengée, Sasha Côté. Espèce de trouillarde!!!


Alex ne veut rien entendre. Elle lui dit de dégager, mais au même moment, elle remarque que Charlie passe tout près d'elles pour s'assurer que la bataille ne reprenne pas de plus belle. Soudain, elle a une idée. Afin d'attirer l'attention de Charlie, Alex décide de faire semblant de s'étouffer avec un raisin de son lunch pour que Charlie n'ait plus de doute; Sasha est la méchante.


Horreur, elle s'étouffe vraiment. Personne, sauf Sasha, ne remarque ce qui est en train de se passer. Après un instant d'hésitation, Sasha applique les techniques de sauvetage qu'elle a apprises dans son cours de gardien averti. Ouf, une fois le raisin dégagé, Alex murmure un simple merci, déçue que ce ne soit pas Charlie qui ait pensé de la sauver. Justement, celui-ci s'approche d'elles.


- Are you okay?, demande Charlie
– Yes, répond Alex en regardant Sasha droit dans les yeux.
- Wow, Sasha, you're so brave!, dit Charlie. Imagine if Sasha n'avait pas été there, what could arrivé.


À ces mots, Sasha rougit à l'idée d'avoir probablement regagné la confiance de Charlie. En sauvant Alex, elle venait de lui prouver qu'elle était loin d'être méchante et que l'événement qui s'était déroulé dans l'avant-midi n'était pas intentionnel. Après le dîner, un moniteur entre et leur annonce :


- Un moment d'attention, s'il-vous-plaît. Cet après-midi, l'activité prévue est le mur d'escalade. Préparez-vous, nous partons dans cinq minutes.
- Oh, no! Not a big mur d'escalade, chuchote Charlie.


Sasha partageait les mêmes craintes. Encore une fois, le vertige s'emparerait d'elle. Arrivée au mur d'escalade, Sasha est un peu inquiète, car Alex lui a proposé de faire une course. Sasha se sent obligée de le faire, car elle tient toujours à impressionner Charlie. Rendue à mi-parcours, elle regarde vers le bas pour s'assurer que Charlie la regarde toujours. Celui-ci lui sourit. Erreur, elle n'aurait pas dû regarder, car elle n'avait pas remarqué qu'elle était si haut.
Soudain, elle se sent étourdie. Sa vision se brouille. Puis, elle entend au loin une voix qui ressemble étrangement à celle de sa mère. Celle-ci l'appelle : Sasha!!! Prise de panique et ne comprenant pas ce qui se passe, Sasha s'évanouit. Charlie n’est pas en mesure de la retenir.


Juste avant de frapper le sol, Sasha se réveille, en sueur, dans son lit. Sa mère se trouve, là, penchée au-dessus d'elle. Ce n'était qu'un rêve!!


- Allez ma belle, dépêche-toi! Tu ne dois surtout pas arriver en retard à l'école. N'oublie pas que vous partez pour toute la fin de semaine dans un camp pour pratiquer votre anglais. Et si ce rêve était prémonitoire?

 

Imprimer la version PDF >>