Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives - Volet Primaire et secondaire
Introduction Suite et titre

Marie-France Comeau
Atlantique
Auteure

École communautaire Apollo XI
Campbelton, Nouveau-Brunswick

Juste une autre histoire de dragon

 

INTRODUCTION

Dans un village lointain vit un dragon. Il n’a ni château, ni trésor. Il habite dans un simple vivarium, au fond d’une animalerie. Il est capable de demeurer immobile pendant des heures. Seule sa tête tourne de gauche à droite. Il n’a besoin que d’un peu d’eau et de criquets pour son petit estomac. Il sort parfois la langue pour attraper sa proie, afin de montrer qu’il est bien en vie.

C’est le son d’un bruit soudain qui le sort de son état d’animal endormi. Notre petit dragon entend un jeune garçon qui a décidé de jeter son dévolu sur lui. Apercevant le dragon et comprenant que ce n’était pas un lézard comme les autres, l’enfant soulève de ses mains habiles la maison de verre pour le prendre dans ses bras. Mais celui-ci s’échappe pour aller se réfugier dans une petite boîte de nourriture pour animaux que l’enfant avait omis de refermer. Notre dragon est maintenant parti pour une grande aventure!

Pendant ce temps, à quelques kilomètres de l’animalerie, papa Peter chatouille les touches d’un piano. Bébé Camille, hypnotisée par la musique, gazouille tel un oiseau dans les bras de son grand-papa. « Belle petite Camille, dit son grand-papa, ferme tes p’tits quen’oeils. » Francine, la maman de Camille, riposte d’un ton de reproche : « Papa, on dit yeux, pas quen’oeils. » Grand-papa Luc déclare : « Eyes, yeux, quen’oeils; dans notre famille, les mots sont chantés telles des notes à portée exogame! » Il ajoute d’un ton assuré : « Notre petite Camille, comme son grand frère, saura choisir le mot juste! » Au même moment, les pensées de tout un chacun défilent à savoir justement quel sera le premier mot de bébé Camille? Sera-t-il anglais, français ou l’un des vieux mots acadiens que grand-papa Luc distribue selon sa fantaisie?

Profondément absorbés dans leurs pensées, tous sursautent au son du carillon. Grand-papa Luc, tenant toujours Camille dans ses bras, ouvre la porte. « J’suis pas sourd, y’a ben t’chequ’un qui a sonné », dit-il. « Je ne vois personne », dit Francine. « Nobody », reprend papa Peter. Camille s’agite et laisse tomber sa suce. Celle-ci rebondit sur une boîte au pied de Peter. Il se penche et tend la main afin de saisir cet objet précieux. Mais voilà que la boîte bouge, emportant la suce avec elle! Effrayé, papa Peter fait un bond en arrière. La petite Camille rit aux éclats de voir la boîte s’agiter sous le regard inquiet de son papa.

Au même instant, une bicyclette freine près de la maison. Un jeune garçon s’approche à toute vitesse. C’est le grand frère de Camille qui, tout sourire, se réjouit de retrouver son colis. Tous veulent savoir ce qu’il y a dans la boîte. Le grand frère de Camille la tient délicatement entre ses mains. Voilà qu’il soulève le couvercle et tous restent sans mot devant…. Petite Camille dit, au même instant, son premier mot…

 

SUITE DE L’HISTOIRE

« Dagon! » dit le bébé. Toute la famille est stupéfaite de voir ce fameux spécimen que l’on croyait disparu à jamais.
Le jour suivant, Dagi le dragon cherche à manger entre les coussins du canapé. Celui-ci trouve alors un mystérieux triangle orange et salissant. Il essaie de l’attraper, mais au même moment la créature tombe malheureusement dans un portail. Camille essaie de l’attraper, mais elle tombe à son tour, suivie de Gabriel.
Aussitôt arrivés dans le monde parallèle, les deux enfants ont eu une énorme poussée de croissance qui permet à Camille de parler correctement.

Ils atterrissent alors dans un monde inconnu où il y a de l’herbe rose qui ressemble à de la barbe à papa, des feuilles qui sont faites de bonbons en gelée et des troncs d’arbres en réglisse.
Ébahis, ils se mettent aussitôt en route pour retourner chez eux. Mais ceux-ci ignorent la route à prendre. Ils décident d’avancer vers une forêt inconnue. Aussitôt arrivés à l’entrée de la région sauvage, ils voient un mystérieux écriteau disant : « Attention! Prenez garde! Forêt noire dangereuse! » Au même moment, ils voient des petites traces de plusieurs couleurs qui se dirigent dans la forêt. Ceci leur donne des frissons dans le dos.

Avec son immense courage, Gabriel décide de suivre les petits pas. Il arrive dans la forêt obscure où les arbres sont faits en chocolat noir. Les conifères commencent à crier des insultes et des menaces aux jeunes aventuriers. Mais Gabriel ne se laisse pas faire. Même s’il a peur, il leur donne une bonne raclée.

Ensuite, Camille, le garçon, et le dragon continuent leur route à la recherche de la vallée des ours en gelée. Après des heures et des heures de marche, ils réussissent enfin à trouver l’habitat des petites créatures. Ils leur demandent de les aider à sortir de la forêt.

Tout à coup, pris au piège, le dragon s’enfonce dans le sol. Emprisonné dans un gros trou sombre et profond, la créature commence à pleurer comme une Madeleine. Les camarades essaient de le sortir, mais sans succès.
Soudainement, un homme barbu avec une cape noire toute déchirée avance vers eux avec un air diabolique et convaincu. Les enfants se cachent derrière un arbre de chocolat. Le méchant retire de son manteau foncé un énorme filet, puis le laisse tomber dans le trou. Ensuite, il attrape la bête pour l’amener dans une prison tout près de chez lui. Sans s’en rendre compte, il laisse tomber son manuscrit et disparaît dans un gros nuage de fumée noire avec le dragon dans les mains. Méfiants, les enfants s’avancent pour récupérer le livre par terre.


À leur grande surprise, les mots inscrits dans le livre sont représentés par des images mouvantes. Les dessins interprètent des informations du passé et du futur du jeune dragon.


Surpris de voir la tragédie qui a frappé la famille du dragon, ils décident de l’aider puisque ses parents, ses deux sœurs et son frère sont morts à cause du méchant qui vient de l’attraper. Gabriel s’aperçoit soudainement qu’une carte est tombée par terre. Il la prend et l’ouvre. Ceci est une carte routière qui mène au royaume du méchant Maurice. Gabriel et Camille décident de se mettre en route.


Rendus devant l’énorme palais couvert de noir où règne la terreur, ils continuent leur trajet. À l’intérieur, Camille et Gabriel tombent dans un piège où il y a un énorme filet qui les attrape au vol. Le frère et la sœur se retrouvent coincés devant le méchant Maurice.


Lorsque l’homme diabolique s‘aperçoit de leur présence, il arrête subitement tout ce qu’il fait et se retourne vers les enfants. Distrait par leur curiosité, il ne remarque pas qu’un immense dragon noir surgit derrière lui, attrape Dagi et part aussi vite qu’un éclair. Poussé par le vent produit par les ailes de la gigantesque créature, Maurice tombe par terre et perd connaissance. Le roi des ours en gelée entre dans la pièce obscure et leur offre de venir prendre une balade à dos de licorne pour retourner chez eux.

 


Imprimer la version PDF >>