Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives

École Boréale
Goose bay, Terre-Neuve-et-Labrador
5e et 6e année

Lire l'introduction 1 >>

Suite de l'histoire...

- Les personnes!

- Quelles personnes?

- Ils veulent détruire le théâtre! Le commentaire sur Facebook, c'est eux! Tu te rappelles, le message qui disait que le spectacle serait un désastre!

- Justin, ce sont qui, eux? La fin de journée approche! Le spectacle commence dans une heure!

- NON! Je t'assure! Ils sont de mauvais hommes, ils détestent les pièces de théâtre. Ils travaillent pour l'organisation Oxford!

- Oxford est une pharmacie, ils ne vont pas toucher la pièce. Mais comment est-ce-que tu sais ça? Avez-vous mangé un micro-ondes!?!

Justin était très silencieux.

- Laisse-moi te raconter l'histoire. Il était quatre heures et j'étais en train de marcher au magasin quand des hommes m'ont pris dans une voiture blanche. Ils ont conduit jusqu'à Oxford. Ils m'ont poussé dans la salle en arrière. Tu sais, la salle avec toutes les boîtes. Puis ils m'ont demandé : «C'est quoi ton nom?» J'ai hésité, et j'ai dit : Mark. Un autre homme avec des cheveux bruns m'a dit : «Garçon, ne mens pas, nous savons qui vous êtes». C'était à ce moment-là que j'ai tout compris. Je connaissais cet homme, mais d'où? L'homme qui m'a parlé en premier a dit : «On te veut». J'ai demandé pourquoi, mais il n'a pas répondu.

Ils m'ont tout expliqué, Yasmine. Tout. Ils ont dit qu'ils vont détruire le théâtre. Ils ont vu que j'avais l'uniforme de l'école donc ils m'ont pris. L'homme avec les cheveux bruns m'a dit de le rencontrer quand la pièce commence, à six heures, puis qu'il va me donner une bombe pour faire exploser le théâtre.

- Non, ce n'est pas vrai! Wow, Justin, est-ce-que ça s'est vraiment passé?!

- Oui, Yasmine. Oui. On est tombés dans un piège de malfaiteurs.

- Justin, on va l'arrêter. Ces personnes sont adultes et ils ont probablement des fusils! Que va-t-on faire?!

- J'ai une idée et je vais t'expliquer. On va attendre que la pièce commence! Je suis sur l'équipe de nettoyage, je pourrais aider.

Ce soir-là, Justin a pris la bombe et la jetée dans un arbre. Il a écrit le numéro de plaque du camion et il a appelé la police. Une demi-heure plus tard, des policiers sont arrivés et nous ont remerciés d'avoir attrapé les malfaiteurs. Plus tard, Justin m'a dit que l'homme avec les cheveux bruns était le clown de Super Pays amusant d'amour et de gaieté. Nous avons ri pour le reste de la nuit.

Imprimer la version PDF