Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives

École Saint-François
Sherbrooke, Québec
7e année

Lire l'introduction 1 >>

Suite de l'histoire...

Pendant qu'elle marchait vers le port, Annabelle sentit une présence derrière elle. La jeune fille se retourna et entrevit une ombre qui passait furtivement. Elle ne savait pas encore de qui il s'agissait. Angoissée, elle reprit sa marche. Soudain, Annabelle aboutit sur le port. Il était complètement désert. Pourtant, il y aurait dû y avoir une foule de gens à cette heure. On aurait pu penser que quelqu'un s'était organisé pour qu'elle se retrouve seule. C'était très mystérieux et elle se sentait de plus en plus stressée. Soudainement, un violent coup à la tête la fit tomber au sol.

Elle était là, sur le sol, endurant une souffrance qui l'envahissait sournoisement. Que lui était-il arrivé? Qui lui voulait ainsi du mal? Elle se traîna péniblement jusqu'à une grosse porte en bois de chêne vieilli. Elle saisit la poignée rouillée, la tourna et entra. La découverte qu'elle fit, quelques instants plus tard, la laissa sans voix.

Imprimer la version PDF