Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives

École secondaire Bernard-Gariépy
Sorel-Tracy, Québec
Secondaire2 – gr27

Lire l'introduction 1 >>

Suite de l'histoire...

La peur de toute une nuit. Elle continua alors de marcher. La nuit était sombre et silencieuse. Le résonnement du bruit de ses pas ne la rassurait guère. Son cœur se mit à battre à toute allure, quand elle remarqua qu'une ruelle était à quelques mètres d'elle. Elle y vit une ombre inquiétante.

Annabelle secoua la tête pour garder son calme et elle ne vit finalement qu'un petit chat noir aux yeux perçants. La jeune femme avait de plus en plus peur. Un frisson lui traversa le corps quand elle repensa, encore une fois, à cette lettre anonyme et à son odeur tellement intense. Elle songea alors que la couleur rouge vif de la missive pouvait faire référence à celle du sang.

Elle fut distraite de ses pensées par quelqu'un qui chuchota son nom. Terrifiée, elle courut à toute vitesse se réfugier chez elle. Annabelle pénétra dans son appartement, mais elle n'était toujours pas certaine d'être en sécurité. Elle alla à la fenêtre pour respirer un peu d'air frais. Lorsqu'elle leva les yeux, elle remarqua que son voisin d'en face l'observait d'une étrange façon, presque maniaque. Elle s'empressa de tirer les rideaux et de verrouiller la porte. Elle gagna sa chambre et se blottit sous les couvertures en espérant s'endormir le plus vite possible.

Imprimer la version PDF