Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives

École primaire Saint-François-d’Assise
Montréal, Québec
4e année

Lire l'introduction 1 >>

Suite de l'histoire...

Elle entendait des pas inhabituels. Elle se retournait, mais rien. Tout à coup, elle sentit un souffle et une main sur son épaule, puis on empoigna son bras. Le personnage masqué emmenait Annabelle dans la cale d'un bateau. Des cris bizarres se faisaient entendre. Elle aperçut son frère attaché à un poteau métallique. La mystérieuse personne ligota également Annabelle à l'opposé de son frère. Ils discutèrent ensemble malgré leur frayeur et leur curiosité de s'être fait enlever tout en émettant des hypothèses sur les raisons de leur présence dans le bateau.

Tous les deux ont reçu une lettre similaire anonyme, mais avec quelques légères différences. La lettre d'Annabelle semblait avoir été envoyée par un inconnu tandis que celle de son frère, par UNE inconnue…

Puisque Annabelle était une espionne en herbe, sa trousse de survie du bon petit espion la suivait partout. De sa poche, elle sortit une lime à ongles, permettant de rompre ses liens et de détacher son frère par la suite. Notre jeune espionne avait les yeux en alerte afin de repérer un moyen de s'en sortir quand, soudainement, le moteur du bateau retentit tout en vrombissant comme un vieux moteur tout rabougri et toussotant. La sensation sous leurs pieds n'était nulle autre que les vagues. À suivre...

Imprimer la version PDF