Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives

École secondaire Sieur-de-Coulonge
Mansfield-et-Pontefract, Québec
Secondaire 1

Lire l'introduction 1 >>

Suite de l'histoire...

Annabelle ressentait une peur sournoise et sa marche vers le port ne lui donnait aucun répit, au contraire. Elle décida donc de retourner chez elle. En chemin, Annabelle aperçut un chat noir qui ronronnait et qui se collait sur elle. Elle opta pour l'amener chez elle. Quand elle a ouvert la porte de sa maison, une chauve-souris en est sortie, lui causant une grande frayeur.

Pendant la nuit, le bruit des portes d'armoires qui s'ouvraient et qui se refermaient l'a réveillée. Elle est allée à la cuisine, mais elle n'a rien vu d'anormal. Annabelle est retournée se coucher. Le lendemain matin, elle est allée mettre des affiches qui disaient Chat retrouvé pour essayer de localiser le propriétaire du chat noir. Personne ne répondit à l'annonce et elle prit bien soin du chat, le nourrissant et lui achetant des jouets. Elle lui donna même un nom : Mistigris.

Une semaine plus tard, elle reçut une autre lettre, elle aussi de papier rouge liséré de noir et qui dégageait une odeur de rose très puissante. Cette fois-ci cependant, ce n'était pas de la poésie, mais une prose terrifiante :

Tu as mon chat, je te surveille et je te suis partout. Si quelque chose arrive à mon chat, je vais te tuer.

Elle était terrorisée! Maintenant que l'auteur anonyme savait où elle vivait, elle ne pouvait plus dormir, car si quelque chose arrivait au chat, elle allait mourir.

Le même soir, à peine couchée, elle entendit un gros «crac». Elle était tellement effrayée, elle en perdit connaissance! Pendant qu'elle était évanouie, le chat s'est sauvé. Lorsqu'elle s'est réveillée de son sommeil profond, vers 18h30, elle a trouvé une troisième lettre, mais cette fois-ci, le papier était noir alors que la bordure était rouge.

Le message était bref, mais la menace guère voilée :

Rencontre-moi à 21h00 au port avec mon chat, sinon tu en subiras les conséquences.

Il lui restait donc 2h30 pour retrouver le chat qu'elle avait trouvé, puis perdu! Elle commença premièrement par chercher dans la maison, mais il n'y avait aucune trace de Mistigris! Ensuite, elle cogna aux portes des gens de son bloc appartement pour leur demander s'ils avaient vu un chat noir avec des gros yeux rouge vif. Mais, personne n'avait vu le chat, sauf le concierge qui avait aperçu un vieil homme sortir avec un chat noir aux yeux rouges. Elle pensa donc à l'homme qui lui avait envoyé les lettres. Annabelle demanda au concierge s'il avait vu par où le vieil homme était passé. Le concierge dit que l'homme était entré par la porte du 213.

Elle est allée cogner au 213, mais il n'y avait pas de réponse. Lorsqu'elle s'est retournée pour aller demander au concierge s'il l'avait vue sortir de la chambre 213, elle entendit la porte s'ouvrir. Mais lorsqu'elle s'est retournée pour regarder, la porte était toujours fermée. Elle courut le dire au concierge, mais en chemin, elle trébucha et tomba par terre. Elle vit une paire d’yeux rouges la regarder et réalisa qu'elle s'était enfargée dans le chat qui s'était sauvé du vieil homme. Elle prit le chat et elle l'amena chez elle.

Quand elle ferma la porte de la maison, les yeux rouge vif du chat noir se mirent à changer de couleur! À son grand étonnement...

Imprimer la version PDF