Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives

École catholique Jacques-Cartier
Kapuskasing, Ontario
3e année

Lire l'introduction 2 >>

Suite de l'histoire...

– Hé! J'ai une excellente idée! lance Amélie. C'est le festival du livre français à mon école. On pourrait demander des sous à maman et à dad. Si on expliquait que ces livres pourraient aider nos cousins à apprendre le français.... Qu'en penses-tu, Samuel?

I'm sure dad will give us some argent pour acheter des livres french.

Tout de suite après le déjeuner, les deux enfants proposent leur idée aux cousins. Puisque l'école d'Amélie est très près, tous les enfants s'y rendent à pied. Des livres, des livres et encore des livres, et personne ne sait à quel endroit commencer à fouiller. Les quatre enfants ne peuvent se retenir longtemps, ils se lancent à la recherche de livres drôles.

Comme Samuel est l'ainé de tous, il trouve rapidement un livre rempli de blagues. Aussitôt qu'il commence à rire, les trois enfants s'empressent de le rejoindre. Samuel répète la blague qu'il vient de lire, et voilà que c'est reparti, tous les quatre enfants se mettent à rire de plus en plus fort. Tellement fort que les pantalons du plus jeune tombent par terre.

Comme vous savez, le rire est comme la varicelle, ça s'attrape. Dans un rien de temps, tous les gens se tordent de rire, sauf Madame Pasdesourire, qui s'approche du groupe. Elle réussit à garder son sérieux jusqu'au moment où elle voit ce qui est écrit sur les sous-vêtements du petit: I love Calgary, ma ville à moi!

Imprimer la version PDF