Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives

École secondaire Paul-Le Jeune
St-Tite, Québec
Secondaire 4


Lire l'histoire 4.3 >>

Suite de l'histoire...

Complètement dépassé par la situation, je m'assis sur mon canapé et je m'assoupis. Réveillé par mon agressante sonnerie, à moitié endormi, je me déplaçai péniblement vers le téléphone. L'afficheur m'indiqua que c'était mon collègue.

– Oui?

– Nous avons trouvé un suspect correspondant à votre description. Il se trouve dans le secteur nord de la ville, dans le quartier pauvre. Hé, Marshall, je dois t'avertir: il a un sérieux passé criminel derrière lui. Alors je te prierais de le ramener au plus tôt.

– Parfait! Me voilà déjà parti!

Ainsi, je repartis à la recherche de l'homme mystérieux. Je parcourus les rues une à une, les ruelles de fond en comble et tout à coup, j'aperçus une silhouette dans la ruelle. J'avançai pour aller voir ce que c'était : je m'approchai de ce qui ressemblait à une personne morte. À l'aide de mon pied, je lui tâtai les côtes pour voir s'il était vivant. Il ne bougea pas du tout. C'était un homme dans la trentaine. Était-il vraiment mort?

Je décidai de l'agripper et de le tourner sur le côté. Du sang coula partout. J'appelai donc l'ambulance. Rendu à l'hôpital, l'homme décéda de ses blessures. On n'avait aucune idée de son identité. À l'intérieur de sa main, je retrouvai ce qui me semblait être le recoin de la page couverture d'un livre. Je quittai l'hôpital afin de poursuivre mon enquête.

Imprimer la version PDF