Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives

Collège de Champigny
Québec, Québec
Secondaire 2 (204)

Lire l'introduction 2 >>

Suite de l'histoire...

Une semaine plus tard, nous arrivâmes enfin à la grange de notre vieil ami Myshrok. L'œuf, qui était encore bien petit puisque les œufs de dragons grossissent deux jours avant la naissance, se trouvait dans ma poche.

Myshrok paraissait contrarié lorsque je déposai l'œuf de dragon dans le panier à brioches disposé au centre de la table de merisier. Surpris de sa réaction, nous lui demandâmes pourquoi il avait cette expression mystérieuse.

- Ragnarök avait pondu DEUX œufs, dit Myshrok.

Nous savions bien que nous n'aurions pas le temps de retourner à la grotte avant que l'œuf oublié n'éclose. Nous prîmes la décision d'y retourner malgré tout en espérant qu'il ne serait pas trop tard. En cours de chemin, nous décidâmes de rester éveillés plus longtemps pour gagner du temps.

Le quatrième soir, je n'en pouvais plus. Je m'effondrai par terre, j'étais fatigué, j'avais mal aux jambes et aux pieds. Mais nous continuâmes et je dus endurer mon mal, parce que je voulais sauver mon peuple.

Cinquième jour, à la vue de la grotte du dragon, nous sentîmes nos forces renaître. Nous l'explorâmes plus de trois longues heures, mais RIEN, le deuxième œuf n'y était plus.

Imprimer la version PDF