Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives

École Marguerite-Bourgeois
BFC Borden, Ontario
1re année

Lire l'introduction 3 >>

Suite de l'histoire...

Louis et Tania continuaient de marcher doucement dans la forêt, pas à pas. Ils voulaient vraiment LE voir. Karl n'avait pas spécifié s'il serait sous sa forme humaine ou non. Alors, Louis et Tania, ne savaient pas trop à quoi s'attendre. Ils ne savaient pas non plus ce qu'ils devaient chercher exactement.

Au détour d'un sentier, ils croisèrent un petit lièvre brun. Ils crièrent de peur. Mais le lièvre eu plus peur qu'eux et partit se cacher en vitesse dans son terrier. Louis et Tania avaient aussi eu la frousse de leur vie et étaient partis à la course sur le petit sentier.

Au bout d'un petit moment, ils s'arrêtèrent près d'une grosse roche pour reprendre leur souffle. C'est à ce moment qu'ils entendirent un petit sanglot. Ils marchèrent, le plus doucement possible pour voir ce qu'il y avait derrière la roche. Et c'est là qu'ils le virent.

Ils restèrent un moment à se regarder. Que devaient-ils faire? Devant eux se tenait un monsieur aux cheveux gris avec une belle barbe. Il semblait si triste que les enfants se demandèrent s'il n'était pas perdu ou blessé. Soudain, ils se rappelèrent ce que Karl leur avait dit la veille :

- Il peut apparaître sous la forme d'un monstre ou d'un être humain. On ne sait jamais avec lui. Mon oncle Fred dit l'avoir vu dernièrement dans la forêt au bout de sa terre.

- Ton oncle Fred? Je ne savais pas que tu avais un oncle, Karl!, avait riposté Louis.

- Ben, ce n'est pas un oncle pour de vrai, vrai, vrai, mais plutôt un ami de ma famille. Il a toujours des choses incroyables à raconter.

Louis regarda Tania avec une interrogation dans les yeux. Et si c'était le monstre? À suivre…

Imprimer la version PDF