Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives

École Kennebec
Saint-Côme-Linière, Québec
5e année

Lire l'histoire 1.16 >>

Suite de l'histoire...

Mais ça ne pouvait quand même pas être lui! Je sais très bien que Bertrand n'est pas le plus gentil du monde mais il ne pourrait quand même pas aller jusque là. J'ai fait un signe discret à Justin. Puis il est venu me voir. Je lui ai dit, tout bas dans l'oreille :

- Que faisons-nous maintenant? Crois-tu que c'est Bertrand qui lui a fait cela?

- Heu... j'en n'ai aucune idée, Yasmine. Tu ne trouves pas ça bizarre que son scooter soit brisé en même temps que Justine se soit fait frapper?

Une grande porte orange s'est ouverte, un médecin en habit blanc est apparu. Il nous a dit que Justine avait une jambe cassée mais qu'elle était hors de danger et qu’elle s'en remettra rapidement. Nous l'avons remercié et ensuite, j'ai demandé à Justin de me prêter son cellulaire.

J'ai décidé d'appeler Bertrand Gagnon et d'avoir des explications. Je lui ai demandé pourquoi il avait heurté Justine.

- De quoi parles-tu? Je n'ai pas frappé Justine!, a-t-il dit, étonné.

- Eh bien, pourquoi ta moto est-elle démolie? André l'a aperçue démolie sur la route.

- Quoi? J'ai passé toute la soirée avec ma blonde. Ma moto est dans le gara... Oh non!

- Quoi?

- C'est Bernard, il me prend toujours mes affaires sans me le demander.

- Ton frère jumeau?

- Oui. C'est terrible, il a blessé quelqu'un? Si je peux faire quoi que ce soit pour vous aider, dites-le-moi!

Imprimer la version PDF