Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives

Histoire 2.6.1

École Monseigneur-Jamot
Peterborough, Ontario
Enrichissement 6e, 7e et 8e année

Lire l'histoire 2.6 >>

Suite de l'histoire...

La réalité me frappa comme une tonne de briques. J'étais mort. Je fixais mon corps immobile dans une ruelle déserte. Tout ce qui m'entourait semblait lointain. Plus rien n'avait d'importance.

Le gang s'éparpilla discrètement. Une nouvelle figure s'approcha de moi et sortit un cellulaire de sa poche. Une ambulance arriva, me ramassa et se mit en route. Ne sachant pas quoi faire, je suivis l'ambulance jusqu'à un hôpital.

La panique s'installa tout autour de mon corps. On m'attacha plein de machines étranges. Les docteurs semblaient travailler très fort pour me sauver. Ils finirent par retirer quelques-unes des machines et me laissèrent branché sur l’une d'elles qui me permettait de respirer.

Je sentis une énergie près de moi. Je levai la tête et j'aperçus l'homme qui s'était suicidé dans mon magasin devant moi. Dans une main, je revis le fusil et dans l'autre main, le petit papier. Il parla le premier :

- Je m'excuse.
- De quoi? Où sommes-nous?
- Nous sommes sur le chemin de la mort.
- Je ne voulais pas mourir. J'ai encore une vie à vivre. Je n'ai que 26 ans! Tu as l'air jeune toi aussi? Pourquoi tu t'es enlevé la vie?
- Je n'ai jamais été vivant.
- Mais je t'ai vu. Tu étais bel et bien vivant. Tu t'es suicidé dans mon magasin. Tu t'es excusé, tu t'es tiré dans la tête avec un pistolet, tes yeux ont plongé dans les miens, tu t'es écroulé et cette note?
- Ce n'est que le commencement.
- Le commencement de quoi?
- De ton destin.
- Mon destin? Comment je le vivrai si je suis mort?
- La fin d'une étape n'est que le commencement d'une autre.
- Mais j'ai encore des choses à accomplir. Y a-t-il un moyen de retourner?
- Oui, c'est possible.
- Qu'est-ce que je dois faire? Mais attends, qui es-tu?
- Je suis l'ange de la mort.

Imprimer la version PDF >>