Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives

Histoire 4.1.1

École Saint-François-D’Assise
Montréal, Québec
4e année

Lire l'histoire 4.1 >>

Suite de l'histoire...

Un journaliste sortit des buissons et prit des photos en rafale d’Ogopogo. Pierre attrapa le journaliste par la manche de son superbe blouson et effaça toutes les photos de l'appareil. Ouuufff!!! Le monstre était sauvé, car si quelqu'un d'autre le découvrait... ça allait chauffer!

Le petit incident passé, la fête se poursuivit, mais Ogopogo se sentait triste. On aurait dit qu'il manquait d'amoroso comme disent les stars. Il manquait d'amour. Le Monster rêvait de tomber amoureux d'une monstre complètement monstrueuse. Il l'imaginait en train de gambader dans un champ de fleurs.

Convaincu que cela était possible, Ogopogo chercha dans les pages jaunes un champ de fleurs à proximité. Vive les téléphones intelligents! Une fois arrivé sur place, Ogopogo apercevait réellement une monstre dans les jardins botaniques de Montréal.

Le monstre courut vers elle mais cette dernière prit peur. Elle le gifla afin de lui faire remarquer ses mauvaises manières. Ogopogo était très, très triste, il était convaincu que c'était la monstre de ses rêves.

Elle s'était réfugiée dans les buissons. Par chance qu'elle ne jouait pas à la cachette sinon elle venait de perdre! Il s'approcha doucement d'elle pour la courtiser sans l'effrayer.

Bien des années ont passé depuis cette fameuse gifle! Et nos deux monstres formaient un couple exemplaire, sauf depuis...

Imprimer la version PDF >>