Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives

École Ste-Jeanne-d'Arc
London, Ontario
4e année

Lire l'histoire 2.20 >>


Quand Maximus marcha vers le village, il eut des frissons dans le dos. Il avait l'impression que quelqu'un le suivait. Il se retourna et aperçut l'espion qui essayait de se cacher derrière un buisson pour ne pas se faire voir. Vif comme l'éclair, Maximum dégaina son épée et la pointa sous le menton du garde effrayé. Il le questionna et apprit que Rogerus le garde espion voulait lui aider à prendre soin du dragon.

Pendant ce temps, Ragnarok savait qu'un de ses bébés avait été volé. Elle était déchaînée de colère. On pouvait entendre des hurlements de souffrance venant du plus profond de la forêt. Les villageois étaient terrifiés. Ils demandèrent la protection des gardes qui ne savaient plus quoi faire.

Maximum et Rogerus retournèrent à la grotte enchantée pour découvrir que le petit dragon avait disparu. Les parois de la grotte étaient toutes noires. Maximus fut inquiet. Il pensait que le dragon s'était sauvé car il avait entendu les cris perçants de sa mère.

Pendant ce temps, le petit dragon suivit les cris attirants de sa mère jusqu'à ce qu'ils se rencontrent. Finalement, Ragnarok retrouva son bébé mais elle est encore fâchée. À ce moment là, l'autre œuf éclos. Le dragon mange des insectes pour devenir plus grand et plus fort. Tous les jours, Ragnarok entraîne ses petits à utiliser le feu et leurs griffes pour se défendre. Son plan est d'attaquer le village.

Imprimer la version PDF