Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives

École St-Malo
St-Malo, Manitoba
5e et 6e année

Lire l'histoire 2.5 >>

Suite de l'histoire...

Les deux dragons s'observent et tournent l'un autour de l'autre. Augure de Verbouc incite son dragon à attaquer mais ce dernier est comme hypnotisé par son double identique. Comment cela pouvait-il être possible, se demandait-il? Augure de Verbouc alors mécontent prit une pièce dans son sac magique et la lança en direction de la forêt d'où ils étaient venus. C'est avec stupéfaction que nous vîmes apparaitre Ragnarok dans toute sa splendeur maléfique.

J'avais donc raison de me méfier de Verbouc. Il avait réussi à ressusciter Ragnarok et avait certainement préparé un plan pour détruire le village. Il faut donc réagir bien et vite. Je n'eus pas le temps nécessaire pour réfléchir quand soudain, Ragnarok se rapprocha de nous. Pour lui, nous constituons une menace pour sa progéniture; il avançait à pas lourds et assourdissants.

Opale lui barre le chemin en tentant de nous protéger. Il est repoussé par Ragnarok qui ne veut lui faire aucun mal. Dès qu'il n'eut plus d'obstacle, il s'envola et souffla un puissant feu vers nous. Grâce à mon entraînement avec Opale, je pu esquiver le feu. Cependant, mon père et Opale restèrent dans la ligne de mire.

Tout le monde fut ébloui par l'ardeur des flammes. Je poussai un cri d'effroi croyant qu'Opale et mon père ne sortiraient pas vivants de ce brasier. C'est alors qu'un fait inattendu se produisit: le frère jumeau d'Opale cracha de l'eau et eu juste le temps d'éteindre le feu en direction d'Opale et de mon père; il venait de prendre la décision de sauver son frère et de le protéger.

Opale se releva et rejoignit son frère dans l'arène. Je poussai un Hourra! d'encouragement qui fut de courte durée. Ragnarok envoya une fois encore des flammes dans ma direction; le dragonneau intervint une seconde fois en crachant de l'eau. Je criai à mon père de courir chercher les chasseurs de dragon du village car je ne savais pas si le dragonneau aurait assez de ressources en eau pour contrer les furies de Ragnarok. Il fallait faire quelque chose pour sauver le village en partie en flamme.

Je couru dans la grange à la recherche de mes pouvoirs. Pendant ce temps, les adversaires se toisaient et se jaugeaient les uns les autres. À ma sortie de la grange, je compris dans la fureur du regard de Ragnarok qu'il envisageait un plan d'attaque.

Imprimer la version PDF