Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives

École élémentaire publique Marie-Curie
Ottawa, Ontario
6e année

Lire l'histoire 3.18 >>

Suite de l'histoire...

Ils passent à travers une porte puis plusieurs autres portes. Quand ils se rendent à la dernière porte et l'ouvrent, ils pénètrent dans une vaste pièce. Au centre, ils aperçoivent des singes, portant un tutu, dansant et chantant de l'opéra. Les singes s'arrêtent et regardent, avec leurs yeux rouges, le petit groupe.

L'un d'eux dit, avec une voix méchante : « Donnez-moi les baguettes magiques de chez M. Dupuis! » Louis est surpris et curieux de savoir qui peut bien être ce monsieur Dupuis. Tania, de son côté, est surprise d'entendre des singes parler. Ils sortent rapidement par une deuxième porte et se retrouvent dehors. Là, des singes se font bronzer en maillot de bain, sur le bord d'une plage. Ils ont sur les yeux des tranches de concombre. Il y a aussi, un peu plus loin, des singes qui jonglent avec des bananes. « Ça, c'est la chose la plus étrange que j'ai jamais vue! », dit Karl. Louis lui répond: « Ah, parce que pour toi, des singes dansant le ballet et chantant de l'opéra, c'est normal! »

Tania prend son courage à deux mains et demande au singe le plus près:

- Excusez-moi, connaissez-vous M. Dupuis?

- Oui, bien sûr! Tout le monde ici connait M. Dupuis. Vous n'êtes pas du coin?, lui répond le singe.

- Non, en effet! Pouvez-vous nous indiquer comment le trouver, s'il-vous-plaît?

Le singe leur indique la direction à prendre. Quand ils arrivent là-bas, ils réalisent que M. Dupuis est en fait le boulanger. De plus, ils découvrent que les baguettes magiques étaient vraiment des simples baguettes de pain. La partie magique n'était que de l’ail ajouté au pain. M. Dupuis leur donne des baguettes et le groupe s'empresse de retourner dans la grande salle où les singes dansaient. Ils s'approchent et remettent les baguettes au grand singe qui leur avait parlé méchamment quelques temps plus tôt.

Étonné, il leur sourit. Il pointe du doigt le fond de la salle. Le petit groupe regarde dans cette direction et aperçoit une porte scintillante, ouverte légèrement. Tania regarde de nouveau le grand singe, qui l'encourage, avec des signes, de traverser la porte. Tania regarde ses compagnons et les interroge du regard.

Imprimer la version PDF