Semaine nationale de la francophonie

Histoires collectives

École Ste-Jeanne-d'Arc
London, Ontario
2e et 3e année

Lire l'histoire 3.23 >>

Suite de l'histoire...

En regardant autour d'eux, les amis ont remarqué que les maisons dans ce village étaient toutes de la même taille et apparence. Par contre, elles étaient différentes des maisons que les amis avaient dans le vrai monde, elles brillaient dans la lumière du soleil. Les toits étaient faits de pailles et de bois. Les murs de chaque maison étaient construits en utilisant des roches tachées d'or. Le gazon dans les cours des maisons était aussi haut que leurs genoux. Les rues étaient faites de boue et il ne semblait pas qu'il y avait de l'électricité. Ils devaient être dans le Moyen-âge.

Les amis voulaient commencer à explorer ce Nouveau Monde, mais avant qu'ils aient pu prendre leur premier pas, un chevalier de deux mètres de hauteur est apparu devant eux. Il portait un blindage fait d'or avec un casque fait d'argent. Dans une voix grave et intimidante, il dit : « Que faites-vous ici et pourquoi êtes-vous habillés comme cela? » Louis en tremblant se cache rapidement derrière Tania. Karl est celui qui décide de répondre.

- Je m'appelle Karl LeBrave, voici Tania L'Agile et, comme vous le voyez, Louis LePeureux. Nous venons d'une autre place et d'un autre temps. Nous sommes ici pour vous aider.

- Alors... vous êtes des chevaliers?

Nous sommes les meilleurs de notre temps! Tania et Louis ne pouvaient pas croire leurs oreilles. Ils n'étaient pas des chevaliers, ils avaient seulement dix ans. Louis chuchote dans l'oreille de Karl « Que fais-tu? Nous ne sommes pas des chevaliers! » Karl s'excuse du chevalier et les trois se blottissent. « Nous sommes dans un jeu vidéo n'est-ce pas? Pourquoi ne pas être des héros? », commença Karl. « Dans tout jeu vidéo quelqu'un a besoin de l'aide, le chevalier est ce quelqu'un dans ce jeu. Que dites-vous, voulez-vous le faire? » Tania et Louis ont répliqué d'une voix « Oui! » Les amis se tournent vers le chevalier en gonflant leurs poitrines. Karl dit :

- Qu'est-ce que nous pouvons faire pour vous aider?

Imprimer la version PDF