Stages en enseignement dans les communautés francophones

Annabelle Lambert - Premier article

<< Deuxième article d'Annabelle

<< Retour aux journaux des stagiaires

 

 


Grandir par la découverte

Je me nomme Annabelle Lambert et j’ai 22 ans. J’habite avec mes parents ainsi qu’avec ma sœur et mes deux frères sur la Rive-Sud de Québec, plus précisément à Lévis. Je suis actuellement étudiante en troisième année au baccalauréat en adaptation scolaire et sociale, à l’Université du Québec à Rimouski, campus de Lévis.

Dès ma première année à l’université, j’ai remarqué le grand nombre de possibilités qui s’offraient à nous afin de découvrir de nouveaux horizons. Un cours parmi tous ceux qui nous étaient offerts a piqué ma curiosité… Le projet d’intervention hors Québec. C’est à la fin avril que j’aurai l’occasion de vivre une expérience fort enrichissante autant sur le plan personnel que professionnel. Non seulement je pourrai parfaire mes connaissances puisque c’est un stage supplémentaire à ma formation, mais je pourrai aussi réaliser un grand rêve, soit celui de voyager puisque le stage se déroule dans l’Ouest canadien.


Ce séjour de 8 semaines parait, pour moi, une éternité puisque je ne suis jamais partie seule en voyage et encore moins aussi longtemps. Je suis, tout de même, très enthousiaste à l’idée de faire mon stage dans une classe de troisième année à l’école Christine-Lespérance. En effet, ce sera l’occasion idéale de dépasser mes limites pour m’adapter à cet environnement tout nouveau pour moi. J’ai déjà hâte de développer une belle complicité avec les élèves ainsi qu’avec mon enseignante associée et de leur faire découvrir mon origine québécoise tout en découvrant la culture manitobaine. Lors de ce stage, je devrai assurément sortir de ma zone de confort. Je vois en cette opportunité un défi qui m’apportera une plus grande confiance en mes moyens.


Dans la vie, je suis passionnée, dynamique, observatrice et toujours prête à apprendre. Ce sera d’ailleurs une occasion incroyable de découvrir le fonctionnement de l’enseignement au Canada. Étant passionnée par l’aide que je peux apporter aux enfants en difficulté, l’innovation en éducation dans les écoles francophones du Canada m’intéresse énormément! J’aimerais donc découvrir de nouveaux fonctionnements de classe et du matériel pédagogique différent. Ainsi, grâce à l’Association canadienne d’éducation de langue française, je pourrai découvrir la richesse de la langue française dans une province majoritairement anglophone, le Manitoba, dans la grande ville de Winnipeg.


J’éprouve une grande motivation à me rendre dans cette belle ville. Je souhaite connaitre davantage les gens qui vivent dans une communauté minoritaire francophone. Ces gens se battent pour garder leur langue française et leur origine. C’est une réalité bien différente de ce que nous connaissons dans notre coin de pays. J’ai aussi hâte de voir avec quelle ardeur mon enseignante associée essaie de transmettre les savoirs de la langue française à des enfants qui baignent dans un monde anglophone.


Ce sera sans aucun doute une expérience formidable remplie de découvertes et de défis à surmonter. Mes objectifs à l’égard de ce stage se résument très bien par l’apprentissage, la découverte et le partage. Cette aventure sera un atout à ma formation pour devenir enseignante.