Stages en enseignement dans les communautés francophones

Élyse Grégoire — Premier article

<< Deuxième article d'Élyse

<< Retour aux stagiaires

 

 


Un défi un peu personnel… et très professionnel!

Je m’appelle Élyse Grégoire. Je suis un peu artistique, un peu sportive, un peu rêveuse et très passionnée! Passionnée depuis maintenant trois ans de l’enseignement, avec mon entrée au baccalauréat en enseignement en adaptation scolaire et sociale à l’Université du Québec à Rimouski. Depuis toujours, j’habite à Lévis. J’ai déjà fait quelques voyages auparavant, toutefois, aucun n'est comparable à ce qui s’en vient. En avril prochain, ma destination sera Winnipeg, au Manitoba. J’irai y vivre un stage à l’école francophone Christine-Lespérance pour une durée de huit semaines.

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu travailler avec les enfants. Leur joie de vivre et leur énergie m’amènent à me dépasser. Je suis persévérante, je m’ouvre aux autres et par-dessus tout, j’aime faire de nouvelles expériences. Chaque fois que je sors de ma zone de confort, j’en reviens grandie, épanouie. Ce sera certainement le cas une fois encore. J’aurai la chance de côtoyer des jeunes et des enseignants motivants. Ces rencontres me permettront de découvrir certaines facettes de moi et de mon enseignement, des éléments qu’il me faudra construire. Le stage m’amènera à cheminer sur bien des points, j’en suis convaincu.


J’ai déjà trois stages en poche. Chacun d’eux était très différent, mais tous m’ont beaucoup apporté à leur façon. Je sentais maintenant qu’il fallait quelque chose de plus à ma formation. Avec cette expérience, j’aurais alors une nouvelle perspective de l’enseignement. En effet, la langue française étant véhiculée dans un milieu minoritaire, l’angle d’éducation et la culture seront très différents de ce que je connais.


Je vais m’ouvrir à ces nouvelles connaissances et aux opportunités qui s’offriront à moi. Je me mettrai à douter, je poserai des questions, je ferai demi-tour pour me rendre encore plus loin par la suite. Mes stages précédents m’ont appris qu’être enseignante ce n’est pas être parfait, c’est plutôt toujours chercher à faire de son mieux, à s’améliorer, à se mettre à jour. Ce prochain stage en milieu minoritaire francophone correspond exactement à ce que je cherche à acquérir.


Sur le point de vue personnel, c’est une chance unique d’apprendre à me connaitre davantage, de raffiner ma propre culture, d’en connaitre plus sur ce qui m’entoure et surtout, d’obtenir de nouvelles connaissances sur une panoplie de sujets. Cette chance est encore plus grande au niveau professionnel, c’est aussi ma principale motivation. Pour moi, ce stage est une façon de remettre en question ce que je connais de l’enseignement, en découvrant de nouvelles méthodes qui me feront cheminer dans mon parcours. D’un autre côté, je veux découvrir la dynamique de cette école en milieu minoritaire. Apprendre à enseigner et à vivre dans une autre culture, où les élèves pourront eux-mêmes m’en montrer. Je devrai aussi connaitre un nouveau programme et des contenus disciplinaires différents. Bref, ce stage me permettra de m'instruire, et ce, à plusieurs niveaux.


D’un autre côté, j’aimerais partager avec les gens et les élèves de Winnipeg un peu de ma propre culture. Je vais m’adapter au milieu et apprendre à le connaitre, puis y ajouter ma petite touche de couleurs. Tout cela en promouvant la langue française et son importance.


C'est un gros défi, mais ô combien motivant!

 


Élyse Grégoire, très fébrile, très enthousiaste et énormément motivée!