Stages en enseignement dans les communautés francophones

Renée-Claude Bergeron — Premier article

<< Deuxième article de Renée-Claude

<< Retour aux journaux des stagiaires

 

 


Le grand décompte est enfin commencé !!!

Bonjour,

Je me nomme Renée-Claude Bergeron et j’étudie actuellement à l’Université du Québec à Rimouski, au campus de Lévis. J’en suis à ma troisième année au sein du baccalauréat en éducation préscolaire et enseignement primaire. Depuis que j’ai l’âge de 7 ans, je sais qu’un jour, je serai enseignante. Me voilà donc aujourd’hui à quelques mois seulement de le devenir. Cependant, il me reste tant à apprendre. C’est pourquoi, lorsque j’ai entendu parler de la possibilité de réaliser un stage dans un contexte autre que celui du Québec, j’ai vu là une opportunité de me surprendre, d’enrichir ma culture et d’acquérir de nouvelles connaissances. De plus, je pourrai prendre conscience de la place occupée par la langue française dans les provinces anglophones. Cela me permettrait, je crois, de devenir une meilleure enseignante. Je m’estime ainsi chanceuse d’avoir été retenue. Je l’apprécie énormément.

 

C’est finalement en février prochain que se concrétisera ce projet. Je partirai pour l’Ontario dans la municipalité de Leamington pour me joindre au personnel de l’école St-Michel. Après quelques recherches, j’ai constaté qu’il s’agit d’un établissement catholique. J’ai bien hâte de prendre conscience du contexte particulier et de participer à la réalité de ces enseignants qui évoluent dans un milieu où la langue française est minoritaire. J’y vois donc un nouveau défi à relever, puisqu’il s’agit d’un enjeu auquel je ne serai pas confrontée au sein de ma région. En effet, d’où je viens, la langue française est majoritairement la langue parlée tant à l’école qu’à la maison. La plupart des élèves n’ont donc pas à jongler entre deux langues.

En plus de me familiariser avec un tout autre contexte d’enseignement qu’à l’habitude, j’aurai la chance de travailler avec un programme éducatif différent de celui du Québec. Par conséquent, cela exigera de ma part une certaine adaptation et une préparation différente. Bref, je suis fébrile à l’idée de vivre cette expérience, puisque le milieu scolaire tout comme la communauté me permettront de sortir de ma zone de confort.

 

À l’occasion de ce stage, j’ai le souhait de faire vivre des expériences enrichissantes, nouvelles et originales aux élèves, tout en agissant à titre de modèle de maitrise de la langue française. Je désire également profiter de chaque occasion offerte pour m’impliquer au sein des réunions, des comités et des activités parascolaires. Je tiens en fait à m’intégrer dans ce milieu pour ne rien manquer et apprendre davantage.

 

En quelques mots, je me décrirais comme étant une personne déterminée, qui sait où elle va dans la vie. Quand j’entreprends quelque chose, je m’implique à 110%. Je suis aussi quelqu’un de dynamique pour qui être actif et rechercher constamment à se dépasser est très important. Je considère donc que ces qualités et traits de personnalité me seront d’une grande utilité lors de la réalisation de ce troisième stage.

 

Finalement, ce stage se révèle être pour moi une expérience qui enrichira mon bagage de future enseignante. J’ai bien l’intention de profiter de chaque occasion pour me questionner, me remettre en question, améliorer ma pratique, et bien sûr, apprendre.