Réfléchir collectivement sur l’innovation et l’ouverture sur le monde, c’est ce que propose le 72e congrès de l’ACELF qui se déroulera du 3 au 5 octobre, à Ottawa! Un rendez-vous à ne pas manquer!

Le congrès offre :

- des échanges, des discussions et des débats avec 55 jeunes de partout au pays

- 35 ateliers inspirants

- un endroit de réseautage pancanadien avec des passionnés de construction identitaire

- 40 exposants sur place!

 

Programmation complète >> 

Inscription >>

 

Aperçu de l’horaire

Jeudi
Innover pour engager - Soirée d’ouverture motivante avec des gens qui, quotidiennement, font une différence autour d’elles par leurs actions, leur façon d’être, leurs projets.

Vendredi
Innover pour apprendre - Conférence signée escouadeÉDU faisant réfléchir sur les façons d’innover pour soutenir le développement et l’apprentissage des élèves. Trente-cinq ateliers inspirants. Souper et soirée spectacle tout en humour avec la Franco-Ontarienne Katherine Levac.

Samedi
Innover pour accueillir - Table ronde pour engager le dialogue à propos des dimensions exemplaires d’une initiative favorisant la diversité interculturelle et l’inclusion.


Comité d'orientations stratégiquesLa fin de semaine dernière, le comité d’orientation stratégique, le comité Francosphère et le conseil d’administration de l’ACELF ont mis leurs idées en commun pour développer de beaux projets pour vous!

À l’ordre du jour des rencontres : les initiatives de l’ACELF à l’égard de la sécurité linguistique, le maintien du personnel enseignant dans les écoles, les ateliers en construction identitaire dans les facultés d’éducation, l’évolution de Francosphère et le nouveau plan de communication axé sur le numérique afin de mieux servir nos clientèles.

Merci aux personnes venues de partout au Canada pour ces rencontres. L’ACELF ne serait pas pareille sans vous!

De gauche à droite sur la photo :

Monique Lachance (Qc), Richard Lacombe (DG – ACELF), Jean-Philip Ruel (Qc), Samuel Blanchard (N.-B.), Audrey Miller (Qc), Josée Poirier Crête (Ont.), Caroline Boudreau (chargée de projets – ACELF), Stéphane Bouchard (Qc), Chantal Desgagné (Alb.), J Daniel Martin (N.-B.), Lynette Chartier (Man.), Brahim Ould Baba (Man.), Martine St-Louis (Nt), Paule Fortier (Qc), Stéphane Bélanger (C.-B.), Doreen Redmond (N-É.), Rémi Lemoine (Man.), Yann Herry (Yn), Fernande Paulin (N.-B.), Jean-François Dion (Ont.), François Rouleau (N.-É.), Natalie Doucet (Ont.), Luc Handfield (N.-B.), Raymonde Laberge (T. N.-O.), Claudine Laporte (Ont.), Yves Doucet (N.-B.), Claire Gervais Thibideau (Ont.), Abi Koné (Qc), Marcel Larocque (N.-B.), Anne Vinet-Roy (présidente – ACELF) et Suzelle Lavallée (T.-N.-L.).

Ont aussi participé aux rencontres : René Hurtubise (Î.-P.-É.), Alain Lavoie (Qc), Stephenie Leitao Csada (Sask.)


Échanges francophonesUne expérience fantastique vient de se terminer pour les élèves de l’école Communautaire Marguerite-Bourgeoys du Nouveau-Brunswick qui ont été accueillis de façon exceptionnelle par les élèves et l’équipe de l’école élémentaire La Source de Barrie en Ontario. Déjà, une belle fraternité anime tous les élèves, qui ont hâte de se retrouver en juin lors du séjour des Franco-Ontariens à Caraquet !

« C’est tellement beau de voir les liens qui ont été tissés au cours de la dernière semaine. Certains jeunes ne veulent plus partir et certains parents voudraient les garder. Je suis tellement fière de nos élèves et reconnaissante envers les parents qui nous ont fait confiance. » – Isabelle Paulin Fournier, la responsable du groupe de Caraquet

« Ce voyage- échange permettra aux élèves de développer un lien d’appartenance avec la culture francophone au Canada. Ils ne seront plus simplement des élèves qui fréquentent une école francophone, mais ils deviendront, dans leurs coeurs, des francophones », mentionne Michelle Legault, responsable du groupe de Barrie.


DépliantsL’(in)sécurité linguistique a un impact important dans la vie quotidienne de tous les francophones, autant les jeunes que les adultes.

Après avoir créé une multitude de ressources et d’outils « par et pour les intervenants scolaires », l’ACELF innove en collaborant avec la FJCF pour en développer 3 avec les jeunes! Mon insécurité en croquis-note, Nos insécurités en mèmes et Contrer notre insécurité sont des activités pédagogiques qui visent à sensibiliser aux phénomènes de l’(in)sécurité linguistique.

Ces activités s’ajoutent à celles de la Banque d’activités pédagogiques (BAP) qui en contient plus de 650 sur différentes thématiques en lien avec la construction identitaire.

Camille Boudreau, jeune enseignante en Ontario, a rédigé les activités en s’inspirant de suggestions reçues de jeunes et d’intervenants en éducation francophone de partout au Canada. « C’est tellement riche de créer des activités pédagogiques avec les idées et les rétroactions de gens aussi motivés et impliqués », a-t-elle commenté.

Pour valider la pertinence des activités proposées, forte de son réseau, l’ACELF a pu compter sur l’engagement de membres du personnel enseignant et de leurs élèves qui les ont « testées ».

 

insécurité linguistique