DépliantsL’(in)sécurité linguistique a un impact important dans la vie quotidienne de tous les francophones, autant les jeunes que les adultes.

Après avoir créé une multitude de ressources et d’outils « par et pour les intervenants scolaires », l’ACELF innove en collaborant avec la FJCF pour en développer 3 avec les jeunes! Mon insécurité en croquis-note, Nos insécurités en mèmes et Contrer notre insécurité sont des activités pédagogiques qui visent à sensibiliser aux phénomènes de l’(in)sécurité linguistique.

Ces activités s’ajoutent à celles de la Banque d’activités pédagogiques (BAP) qui en contient plus de 650 sur différentes thématiques en lien avec la construction identitaire.

Camille Boudreau, jeune enseignante en Ontario, a rédigé les activités en s’inspirant de suggestions reçues de jeunes et d’intervenants en éducation francophone de partout au Canada. « C’est tellement riche de créer des activités pédagogiques avec les idées et les rétroactions de gens aussi motivés et impliqués », a-t-elle commenté.

Pour valider la pertinence des activités proposées, forte de son réseau, l’ACELF a pu compter sur l’engagement de membres du personnel enseignant et de leurs élèves qui les ont « testées ».

 

insécurité linguistique