Éducation et francophonie, Revue scientifique virtuelle

Prochaine(s) parution(s)

L'oral à l'école

 Volume XLX, no 1, printemps 2022

 

Christian Dumais, Université du Québec à Trois-Rivières, Québec, Canada

 

Toile de fond

 

Bien que l’oral occupe une place centrale dans les interactions au quotidien, force est de constater que son enseignement demeure lacunaire à l’école (Dumais, 2015a; Colognesi et Deschepper, 2019). Lorsque du temps est consacré à l’oral en classe, il se limite souvent à des consignes et à une évaluation sans enseignement préalable (Lafontaine, Dumais et Pharand, 2016). Parents, enseignants et élèves reconnaissent l’importance de l’oral et du développement de cette compétence, mais son enseignement demeure pourtant marginal alors qu’il est un pilier important des apprentissages en français en plus d’être nécessaire pour l’ensemble des apprentissages scolaires (Bianco, 2015; Dumais, 2015b). L’oral est d’ailleurs reconnu comme une composante essentielle du concept de littératie et fait partie des compétences essentielles du 21e siècle (Soucy, 2016; Lafontaine et Pharand, 2015).

 

Pour expliquer le fait que l’enseignement de l’oral soit plus souvent qu’autrement relégué au second plan à l’école, plusieurs hypothèses peuvent être émises. Tout d’abord, l’oral est un concept à la fois difficile à définir, multidimensionnel et polysémique, ce qui rend sa compréhension et son enseignement complexes (Eriksson et de Pietro, 2011; Hassan, 2015; Schneuwly, 2017). Cela amène les enseignants à avoir leur propre représentation de l’oral, celle- ci étant souvent définie par rapport à la langue écrite alors que cette dernière « ne peut pas être prise comme référence pour apprécier une prise de parole. L’oral a son propre code et il faut le prendre en compte dans l’enseignement de la langue parlée ainsi que dans les évaluations des prises de parole […] » (Dumais et Ostiguy, 2019, p. 3). Ensuite, contrairement à l’écrit, dans la francophonie, il n’existe pas de tradition de l’enseignement de l’oral, à l’exception peut-être de l’exposé oral (Nonnon, 2000; Fisher 2007). Cette situation fait en sorte que les activités d’oral évaluées en classe sont peu diversifiées et sont souvent limitées au genre exposé oral (Nolin, 2013; Colognesi et Deschepper, 2019). De plus, l’oral et sa didactique sont un jeune champ d’études où de nombreuses recherches sont encore à mener. Il est d’ailleurs possible d’affirmer que la didactique de l’oral a pris réellement son envol seulement depuis le début des années 1990, ce qui en fait un domaine d’études récent malgré toute la légitimité qui lui est reconnue (Dupont, 2019; Sénéchal et Dolz-Mestre, 2019). Les données de recherches accessibles aux enseignants demeurent limitées. Enfin, des travaux de recherche nous apprennent que l’oral occupe une place restreinte dans la formation initiale des enseignants (Plessis-Bélair, Buors et Huard-Huberdeau, 2017). Dans certains milieux, cette formation à la didactique de l’oral n’est que de quelques heures seulement pendant toute la formation initiale et plusieurs enseignants sur le terrain affirment n’avoir jamais reçu de formation en didactique de l’oral (Nolin, 2013; Simoneau, 2019). Pour ce qui est de la formation continue en didactique de l’oral, malgré une demande et un intérêt de la part des enseignants (Côté et Pellerin, 2017), celle-ci demeure rare et peu accessible (Nolin, 2013; Dumais, 2015a).

 

Malgré ces différents constats, dans toute la francophonie, des recherches sont menées afin de faire progresser ce champ d’études. Depuis le début des années 2000, un regain d’intérêt a été observé et la recherche en didactique de l’oral a évolué faisant passer l’oral d’un « Objet Verbal Mal Identifié [OVMI] », pour reprendre les propos de Halté (2005, p. 12), à un véritable objet d’étude (Dupont, 2019). Depuis peu, il est même question d’une « ingénierie didactique de seconde génération » en ce qui concerne l’oral (Schneuwly, 2017). En effet, les recherches ne se limitent plus à une ingénierie didactique qualifiée de « première génération » où l’on retrouve principalement « un schéma expérimental basé sur des "réalisations didactiques" en classe, c'est-à-dire sur la conception, la réalisation, l'observation et l'analyse de séquences d'enseignement » (Artigue, 1990-1991, p. 3). De nouvelles recherches tentent de « comprendre l'influence de l'enseignant dans la situation didactique, plus précisément l'influence de ses représentations sur l'apprentissage » (Sénéchal, sous presse, p. 5). Pour cela, « les praticiens impliqués dans la recherche ne sont pas considérés comme des "sujets" que le chercheur étudie ou des agents chargés de mettre en place des expérimentations conçues par des chercheurs, mais comme des coparticipants à l’ensemble du processus de recherche […] » (Sanchez et Monod-Ansaldi, 2015, p. 85). Cela fait entre autres en sorte que les outils didactiques existants sont « revisités » et mis en pratique dans différents contextes en tenant compte des principaux acteurs concernés (entre autres Soucy, 2019). Il est donc question d’une amélioration ou d’une modification des différents outils didactiques déjà proposés (Ticon, Gagnon, Perrin et Guillemin, sous presse). Enfin, de récentes recherches tiennent compte du point de vue des apprenants dans leurs résultats (entre autres Tremblay et Turgeon, 2019). Les chercheurs s’intéressent donc de plus en plus aux acteurs concernés lorsqu’il est question d’oral à l’école.

 

Ce numéro intitulé « L’oral à l’école » mettra de l’avant les acteurs concernés, soit le personnel scolaire, les élèves ainsi que les enfants de l’éducation préscolaire, dans les différents contextes où l’oral est présent à l’école. Il fournira un éclairage renouvelé et actuel de l’oral à l’école, et ce, sous toutes ses formes. Les articles s’organiseront autour de trois axes thématiques : l’oral et le personnel scolaire, l’oral et les élèves ainsi que l’oral et les enfants à l’éducation préscolaire.

 

 

Axes thématiques :

 

1)   L’oral et le personnel scolaire

Que ce soit l’enseignant, la direction, le personnel du service de garde en milieu scolaire ou encore le personnel de soutien de l’école, tous les adultes qui gravitent autour des enfants à l’école sont et doivent être des modèles linguistiques (Corbeil, 2010). Qu’en est-il actuellement dans les écoles? De plus, en ce qui concerne plus précisément les enseignants, des référentiels de compétences professionnelles font état de la nécessité d’avoir une maitrise suffisante de la compétence à communiquer oralement et de continuellement développer cette compétence. Que dit la recherche à ce sujet? Qu’en est-il du développement de cette compétence en formation initiale en enseignement et comment les futurs enseignants perçoivent-ils leur formation en ce qui concerne la didactique de l’oral? Pour ce qui est de la formation continue, quels sont les dispositifs de formation, issus de la recherche, qui sont mis en place? Quels sont les besoins? Concrètement, en classe, comment s’enseigne et s’évalue l’oral, et ce, selon les différents contextes de la francophonie? Enfin, quels sont les gestes professionnels et les gestes didactiques de l’enseignant en ce qui concerne l’oral (Morel, Bucheton, Carayon, Faucanité et Laux, 2015)?

 

2)   L’oral et les élèves

L’oral peut avoir un statut de médium d’enseignement/apprentissage ou d’objet d’enseignement/apprentissage (Plessis-Bélair et al., 2017), il peut être préparé ou spontané (Dumais, Soucy et Lafontaine, 2018), monogéré ou polygéré (Dumais, 2014), en direct ou en différé, etc. L’oral peut aussi être mis en pratique en contexte majoritaire francophone, minoritaire francophone ou en milieu plurilingue et pluriethnique. De plus, il peut être travaillé en classe selon différentes approches didactiques : l’oral pragmatique, l’oral par les genres et l’oral intégré (Dumais, Soucy et Plessis-Bélair, 2017). Il peut aussi être utilisé de façon diversifiée par les élèves : pour socialiser, pour construire leur identité, pour apprendre, pour réfléchir puisqu’il est transversal à toutes les disciplines, etc. L’oral peut aussi être travaillé de façon isolée ou bien être intégré aux autres volets du français et même à d’autres disciplines. Étant donné toutes les caractéristiques de l’oral et toutes les possibilités qu’il offre, actuellement, à l’école, comment est-il mis en pratique, enseigné et évalué pour permettre aux élèves de développer leur compétence à communiquer oralement?

 

3)  L’oral et les enfants à l’éducation préscolaire

À l’éducation préscolaire, plus particulièrement à la maternelle, plusieurs programmes de la francophonie s’appuient sur une approche développementale et favorisent le développement global des enfants (Bernier, Boudreau et Melançon, 2017). L’oral occupe donc une place importante pour le développement des enfants. Il est sollicité entre autres pour le développement social, cognitif et langagier, en plus d’être à la base des futurs apprentissages en lecture et en écriture (Métra, 2010). Comment l’oral se manifeste-t-il chez les enfants de l’éducation préscolaire? Qu’est-ce qui est mis en place pour favoriser le développement du langage oral des enfants? Que nous dit la recherche en ce qui concerne l’oral et les enfants à l’éducation préscolaire?

 

 

Si vous désirez contribuer à ce numéro, veuillez faire parvenir une proposition d’article d’un maximum de 300 mots d’ici le 5 février 2021 à Natalie Tremblay, éditrice, à l’adresse suivante : tremblay@acelf.ca. Les chercheuses et chercheurs recevront ensuite une réponse les invitant à soumettre ou non une version complète de leur article avant le 30 avril 2021, après quoi il sera anonymement évalué par les pairs.

 

 

Références bibliographiques

 

Artigue, M. (1990-1991). Ingénierie didactique en mathématiques. Publications de l’Institut de recherche mathématiques de Rennes, fascicule 5 « Didactique des mathématiques », 2, 1-

22. Repéré à : http://www.numdam.org/article/PSMIR_1990-1991                5_A2_0.pdf.

Bernier, J., Boudreau, M. et Melançon, J. (2017). Regards sur la pédagogie du jeu au préscolaire. Revue canadienne des jeunes chercheures et chercheurs en éducation, 8(2), 70-78. Repéré à : https://journalhosting.ucalgary.ca/index.php/cjnse/article/view/42928.

Bianco, M. (2015). Du langage oral à la compréhension de l’écrit. Grenoble: Presse universitaire de Grenoble.

Colognesi, S. et Deschepper, C. (2019). Les pratiques déclarées de l’enseignement de l’oral au primaire. Qu’en est-il en Belgique francophone ?. Language and Literacy, 21(1), 1-18. Repéré à : https://doi.org/10.20360/langandlit29365.

Corbeil, J.-C. (2010). Conférence inaugurale du colloque État des lieux et enjeux de la didactique de l’oral. Dans M. Mottet et F. Gervais (dir.), Didactique de l’oral : des programmes à la classe (p. 9-19). Osnabrück : epOs français.

Côté, I. et Pellerin, M. (2017). « Parlez! On vous écoute! » : Une recherche-action collaborative sur les pratiques de l’oral interactif en langue seconde. Dans C. Dumais, R. Bergeron, M. Pellerin et C. Lavoie (dir.), L’oral et son enseignement : pluralité des contextes linguistiques (p. 279-299). Côte St-Luc : Éditions Peisaj. Repéré à : http://www.peisaj.ca/Loral_et_son_enseignement.php?nosessionkill=1.

Dumais, C. (2015a). Une typologie des objets de l’oral pour la formation initiale et continue des enseignants. Dans R. Bergeron, C., Dumais, B., Harvey et R. Nolin (Dir.). Didactique du français oral du primaire à l’université (p. 29-52). Côte St-Luc : Éditions Peisaj. Repéré à : http://peisaj.ca/La_didactique_du_fran%C3%A7ais_oral_du_primaire_%C3%A0_luniversit% C3%A9.php.

Dumais, C. (2015b). Les fondements d’une taxonomie du développement de la langue orale. Un modèle pour développer les compétences à l’oral et en littératie des élèves de 6 à 17 ans. Dans L. Lafontaine et J. Pharand (dir), Littératie. Vers une maîtrise des compétences dans divers environnements (p. 87-111). Québec : Presses de l’Université du Québec.

Dumais, C. et Ostiguy, L. (2019). Développer la compétence à communiquer oralement au collégial : les caractéristiques de la langue parlée. Correspondance, 25(1), 1-8. Repéré à : http://correspo.ccdmd.qc.ca/index.php/document/developper-la-competence-a-communiquer- oralement-au-collegial-les-caracteristiques-de-la-langue-parlee/.

Dumais, C., Soucy, E. et Lafontaine, L. (2018). Comment développer l’oral spontané des élèves? Vivre le primaire, 31(3), 49-51. Repéré à : https://aqep.org/wp-content/uploads/2018/09/3- commentdevelopperloral.pdf.

Dumais, C., Soucy, E. et Plessis-Bélair, E. (2017). La didactique de l’oral au préscolaire et au primaire au Québec : portrait d’un domaine de recherche en émergence. Dans S. El Euch, A., Groleau et G. Samson (dir.) Les didactiques : bilans et perspectives (p. 101-124). Québec

: Presses de l’Université du Québec.

Dupont, P. (2019). Vitaliser l’enseignement de l’oral : la séquence didactique du genre scolaire disciplinaire. Dans K. Sénéchal, C. Dumais et R. Bergeron (dir.), Didactique de l’oral : de la recherche à la classe, de la classe à la recherche (p. 43-68). Côte St-Luc : Éditions Peisaj. Repéré à : https://app.box.com/s/zrtkjsinaq6osc62heygj2b9vc29tou8.

Eriksson, B. et de Pietro, J.-F. (2011). Une place à trouver dans le cadre scolaire. Revue suisse des sciences de l’éducation, 33(2), 167-174.

Fisher, C. (2007). Le développement des compétences langagières à l’oral dans le contexte de la formation à l’enseignement. Dans É. Falardeau, C. Fisher, C. Simard et N. Sorin (dir.), La didactique du français. Les voies actuelles de la recherche (p. 257-274). Québec : Presses de l’Université Laval.

Halté, J.-F. (2005). Intégrer l’oral : Pour une didactique de l’activité langagière. Dans J.-F. Halté et M. Rispail (dir.), L’oral dans la classe. Compétences, enseignement, activités (p. 11-31). Paris : L’Harmattan.

Hassan, R. (2015). Entrée en matière : la question de l’oral et/à l’école. Dans R. Hassan et F. Bertot (dir.), Didactique et enseignement de l’oral (p. 25-39). Paris : Éditions Publibook Université.

Lafontaine, L., Dumais, C. et Pharand, J. (2016). L’oral au 1er cycle de l’école primaire québécoise : assises théoriques et démarche d’enseignement et d’évaluation, Repères, 54, 101-119. Repéré à : https://doi.org/10.4000/reperes.1096.

Lafontaine, L. et Pharand, J. (2015). La littératie : un concept en évolution. Dans L. Lafontaine et J. Pharand (dir), Littératie. Vers une maîtrise des compétences dans divers environnements (p. 1-11). Québec : Presses de l’Université du Québec.

Métra, M. (2010). L’enfant maître de sa parole… Le langage oral à l’école maternelle. Lyon : Chronique sociale.

Morel, F., Bucheton, D., Carayon, B., Faucanié, H. et Laux, S. (2015). Décrire les gestes professionnels pour comprendre des pratiques efficientes. Le français aujourd'hui, 188(1), 65-77. Repéré à : https://www.cairn.info/revue-le-francais-aujourd-hui-2015-1-page-65.htm.

 

Nolin, R. (2013). Pratiques déclarées d’enseignement et d’évaluation de l’oral d’enseignants du primaire au Québec. Mémoire de maitrise inédit, Université du Québec à Montréal, Montréal. Repéré à : https://archipel.uqam.ca/5807/1/M13014.pdf.

Nonnon, É. (2000). La parole en classe et l’enseignement de l’oral : champs de référence, problématiques, questions à la formation. Recherches, 33, 75-90.

Plessis-Bélair, G., Buors, P. et Huard-Huberdeau, S. (2017). Élaboration d’un outil d’appréciation de l’oral spontané des élèves de la maternelle à la 12e année en milieu franco-manitobain. Dans C. Dumais, R. Bergeron, M. Pellerin et C. Lavoie (dir.), L’oral et son enseignement : pluralité des contextes linguistiques (p. 261-278). Côte St-Luc : Éditions Peisaj. Repéré à : http://www.peisaj.ca/Loral_et_son_enseignement.php?nosessionkill=1.

Sanchez, É. et Monod-Ansaldi, R. (2015). Recherche collaborative orientée par la conception, Éducation et didactique, 9(2), 73-94. Repéré à : https://doi.org/10.4000/educationdidactique.2288.

Schneuwly, B. (2017). Postface. Dans J.-F. de Pietro, C. Fisher et R. Gagnon (dir.), L’oral aujourd’hui : perspectives didactiques (p. 315-323). Namur : Presses universitaires de Namur.

Sénéchal, K. (Sous presse). De la pertinence de considérer les représentations des praticiens dans la formation à l’enseignement de l’oral. Dans P. Dupont et J. Dolz (dir.), Pratiques et outils de formation de l’enseignement de l’oral en contexte francophone (Belgique, Canada, France, Suisse). Toulouse : Les Presses Universitaires du Midi.

Sénéchal, K. et Dolz-Mestre, J. (2019). Vitalité didactique et enseignement de l’oral. Dans K. Sénéchal, C. Dumais et R. Bergeron (dir.), Didactique de l’oral : de la recherche à la classe, de la classe à la recherche (p. 19-41). Côte St-Luc : Éditions Peisaj. Repéré à : https://app.box.com/s/dtf0heeq2kbqsj4zev3mce0ng43n8pjy.

Simoneau, C. C. (2019). Pratiques déclarées d’enseignement et d’évaluation de la compréhension orale en français langue première au secondaire de la formation générale des adultes. Mémoire de maitrise inédit, Université du Québec à Trois-Rivières, Trois- Rivières. Repéré à : http://depot-e.uqtr.ca/id/eprint/8805/.

Soucy, E. (2016). Quelle place pour l’oral dans les centres de littératie?. Language and Literacy, 18(2), 1-16. Repéré à : https://doi.org/10.20360/G2SC72.

Soucy, E. (2019). Création et mise en pratique d'un centre de l'oral : recherche-action avec des enseignantes de 1er cycle du primaire. Thèse de doctorat inédite. Université du Québec en Outaouais, St-Jérôme. Repéré à : https://archipel.uqam.ca/12984/.

Ticon, J., Gagnon, R., Perrin, N. et Guillemin, S. (Sous presse). Vidéoformation et enseignement de l’oral : quels usages de la plateforme Apprentissage de l’oral au 3e cycle par des étudiants en formation initiale? Dans P. Dupont et J. Dolz (dir.), Pratiques et outils de formation de l’enseignement de l’oral en contexte francophone (Belgique, Canada, France, Suisse). Toulouse : Les Presses Universitaires du Midi.

Tremblay, O. et Turgeon, É. (2019). Les cercles d’auteurs, une démarche prometteuse pour un apprentissage intégré de l’oral au primaire. Dans K. Sénéchal, C. Dumais et R. Bergeron (dir.), Didactique de l’oral : de la recherche à la classe, de la classe à la recherche (p. 95- 121). Côte St-Luc : Éditions Peisaj. Repéré à : https://app.box.com/s/d83vhgw8uh02t34atv202dlea2me4eur.

Recherche
par mots-clés

Éducation et francophonie reçoit l’appui financier de :

logo-bottom-revue.jpg