Salle de presse

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

71e congrès pancanadien en éducation - L’ACELF honore quatre francophones de l'Atlantique

QUÉBEC, le 1er octobre 2018 – Dans le cadre de son 71e congrès, l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF) a décerné le prix Passeur culturel 2018 à Julie Forest (Nouveau-Brunswick) et le titre de membre honoraire à Solange Haché et à Rodrigue Landry (Nouveau-Brunswick), ainsi qu’à Kenneth Gaudet(Nouvelle-Écosse).
 
Le prix Passeur culturel 2018
Créé en 2017, le prix rend hommage à des intervenantes et des intervenants en éducation qui transmettent aux jeunes leur passion pour leur culture et leur engagement pour la francophonie.
 
Le prix Passeur culturel 2018 a été remis à Julie Forest (Nouveau-Brunswick), qui a été agente culturelle pour le District scolaire francophone Sud pendant quatre ans. Pour Julie Forest, le monde des arts est un merveilleux outil pédagogique pour favoriser chez les élèves le développement d’une identité francophone.
 
« Sa participation à la vie francophone de la communauté en fait un modèle exemplaire. Dans le cadre de son travail au district scolaire, Mme Forest a su créer des occasions permettant aux élèves de développer un climat d’éveil et d’ouverture à leur culture et à leur identité francophones » a déclaré Fernande Paulin, membre du conseil d’administration de l’ACELF.



Les membres honoraires 2018
Chaque année, le conseil d’administration de l’ACELF accorde aussi à des personnes de la région où se tient son congrès le titre de membre honoraire pour leur contribution exceptionnelle à l’avancement de la francophonie canadienne.
 
« C’est un privilège que ces trois personnalités aient accepté cet hommage. Chacune d’entre elles a eu un impact important pour le développement de l’éducation de langue française et a collaboré de près à l’action de l’ACELF », souligne la présidente de l’ACELF, Anne Vinet-Roy.
 
Kenneth Gaudet (Nouvelle-Écosse)
Kenneth Gaudet a occupé différentes fonctions en éducation en Nouvelle-Écosse. Élu à partir de 2000, M. Gaudet préside le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) depuis 16 ans maintenant. Son engagement a contribué aux nombreux gains réalisés par le conseil scolaire sous sa présidence : implantation du programme préscolaire 4 ans, augmentation de la clientèle, etc. Son parcours a été souligné par la remise du prix Hector-Montgomery en 2017 par l’Association des conseils scolaires de la Nouvelle-Écosse.
 
« Par son expertise et son leadership, il a contribué de façon exceptionnelle au développement continu du CSAP », a souligné François Rouleau, directeur régional au CSAP.



Solange Haché (Nouveau-Brunswick)
Au cours de sa prolifique carrière dans différents postes au sein du système scolaire francophone de sa province, Solange Haché a développé une vaste expertise en pédagogie et en administration scolaire.
 
« Elle est une figure inspirante en francophonie par son leadership, son désir de s’engager et par ses actions pour une éducation francophone de haute qualité », souligne Marcel Larocque, vice-président de l’ACELF.



Rodrigue Landry (Nouveau-Brunswick)
Rodrigue Landry a œuvré comme professeur et chercheur à la faculté d’éducation et a fondé le Centre de recherche et de développement en éducation (CRDÉ) de l’Université de Moncton.
 
« Les travaux du professeur Landry ont eu un impact majeur auprès de tous les organismes nationaux œuvrant en francophonie en permettant de comprendre les facteurs déterminant le maintien de la langue française et de l’identité francophone », a souligné le directeur général de l’ACELF, Richard Lacombe.





Pour des photos à utiliser avec la diffusion de ce communiqué, c’est ici.



L’ACELF remercie les partenaires de son 71e congrès : le ministère du Patrimoine canadien, le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance du Nouveau-Brunswick, le Secrétariat du Québec aux relations canadiennes, le District scolaire francophone Sud, la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick, le District scolaire francophone Nord-Est, le District scolaire francophone du Nord-Ouest, l’Université de Moncton, l’Association des enseignantes et des enseignants francophones du Nouveau-Brunswick, la Fédération de la jeunesse canadienne-française, la Sofad, Copibec, le ministère de l’Éducation et du Développement de la Petite enfance de la Nouvelle-Écosse, le ministère de l'Éducation, du Développement préscolaire et de la Culture de l’Île-du-Prince-Édouard et le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance de Terre-Neuve et du Labrador.
 
Par la réflexion et l’action de son réseau pancanadien, l’Association canadienne d’éducation de langue française exerce son leadership en éducation pour renforcer la vitalité des communautés francophones.

- 30 -

Source :

Annie Côté, agente de relations publiques pour le congrès, ACELF
418 681-4661 (d’ici le 25 septembre)
418 704-3950 (à partir du 26 septembre)
cote@acelf.ca